Cocoonavirus®6ème semaine de confinement

Vendredi 24 avril 2020

LES DERNIERS CHIFFRES

Au 23 avril 2020, il y a 120804 cas confirmés de malades (1653 de plus). 29219 personnes hospitalisées soit 522 de moins. Il y a 42088 retours à domicile après hospitalisation. 21856 personnes décédées. 5053 personnes en réanimation.

Nous voici donc à la sixième semaine de confinement. De jour en jour nous constatons les bienfaits du confinement. Les entrées en réanimation se font moins nombreuses. Mais nos chers compatriotes ne pensent qu’à une chose « le déconfinement » attendu comme le Messie.

LE RECONFORT MAC DONALD’S

« Il était temps » diront certains, « au secours » diront d’autres. Ce qui est sûr c’est que la catastrophe qu’est le coronavirus n’a pas permis de changer certaines habitudes. Pour cela il suffit de voir ce que la réouverture de plusieurs restaurants Mac Donald’s a suscité comme engouement.

Une file d’attente pouvant aller jusqu’à 3 heures, mais nous sommes en plein rêve ou en plein cauchemar.

Alors des cadavres s’entassent dans les hôpitaux, le personnel soignant, dans son ensemble est à bout de souffle, l’économie française va connaître une des plus grandes récessions, nous n’avons ni vaccin ni médicaments, certaines familles n’ont plus à manger quand d’autres sont au bord de l’apoplexie. Et nos chers compatriotes qui se ruent manger un hamburger. Mais alors pourquoi ?

Et si le souci était bien plus éloigné que le simple fait d’aller manger un hamburger. Et s’il s’agissait de quelque chose de bien plus profond.

Les français recherchent chez Mac Donald’s une sorte de réconfort. Pour imager je dirais, qu’ils remplissent par un hamburger le vide actuel qu’ils ressentent. C’est bien connu la nourriture pour un grand nombre d’entre nous est un réconfort certain. N’avez-vous jamais terminé une tablette de chocolat après une rupture, ou un paquet entier de fraises Tagada et même comme le cas présent dévorer un menu entier chez Mac Do ?

Ce réconfort, celui qui apporte de la force morale, du courage, ce qui apporte de la consolation dans une situation pénible, douloureuse.

Mais finalement on ne peut pas en vouloir aux nombreux français de chercher un peu de réconfort ou de liberté. La population se sent un peu perdue. Lorsque vous vous retrouvez seul face à vous-même, exempte des distractions habituelles, comme le travail, les sorties, les ami(e)s. Et bien sans nul doute vous vous demandez comment ça peut arriver à un pays comme le nôtre.

Nous faisons face à la plus grande crise sanitaire qu’ait connu la France. Cette pandémie est arrivée chez nous sans souffler mot. Elle s’est incrustée partout et en nous. Elle a mis en lumière les nombreux dysfonctionnements de notre pays.

Sans aucun doute cette pandémie est le fruit de notre évolution, certains diront que c’est la faute de la mondialisation. C’est vrai partiellement. A notre époque, du fait des nombreuses technologies et moyens de transport. Les virus prennent l’avion au même titre que les voyageurs.

Au passage, il a été aussi soulevé que les pays les plus touchés sont ceux qui bénéficient du plus grand nombre de touristes.

Mais si on s’attarde sur les soucis franco-français, on liste un bon nombre de paradoxes.

Pour exemple, on demande que nos enfants soient plus performants à l’école mais on supprime des postes dans l’enseignement. On souhaite une médecine performante et innovante mais on réduit les budgets. On invente 1001 mesures contre le chômage mais on ferme les usines et sites de production. Et aujourd’hui on s’étonne de la situation, comme si la France venait juste de se comprendre qu’elle vit sous perfusion chinoise.

Je vous dépeins l’ironie du tableau, si cela n’était pas aussi grave j’en rirais certainement. La Chine, pays de naissance du virus est aujourd’hui le seul pays au monde capable de venir en aide aux autres pays. La Chine nous renvoie au visage notre incapacité de gestion logistique, notre faiblesse. Nous la France tout petit pays face à ce monstre de près d’un milliard et demi d’habitants, qui à la suite de la pandémie a construit un hôpital en 10 jours pour faire face à l’arrivée des nombreux malades. Et après ça nous continuerons encore à donner des leçons aux autres.

Notre pays est ravagé par le coronavirus, nous n’avons à ce jour aucun traitement, ni aucun vaccin à l’horizon. Pendant des semaines nous n’avions même pas de masques et très peu de gels hydroalcooliques.

Nous la France sixième puissance économique mondiale, le pays des philosophes et grands penseurs comme Descartes, Jean-Jacques Rousseau ou Voltaire. Le pays des marques que le monde envie, le pays de la gastronomie, le pays le plus visité au monde. Et bien oui, nous la France aujourd’hui nous en sommes réduits à fabriquer nos propres masques, à faire faire par nos grands parfumeurs des gels hydroalcooliques et par nos grands maroquiniers des masques.

Et oui les français courent chez Mac Do rechercher le réconfort que la France est censée leur apporter comme celui qu’une mère apporte à son enfant. Par peur de devoir faire à nouveau face à un virus de cette ampleur.

« Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu’elle ne s’éloigne ». EPICURE

Allons-nous faire comme d’habitude, régler un problème et passer à autre chose ? Allons-nous attribuer nos échecs à la mondialisation ? Ou bien allons-nous relocaliser une partie de nos produits pharmaceutiques ? Allons-nous rouvrir nos usines de fabrication ? Allons-nous enfin consulter le peuple et enfin répondre à leurs besoins ?

Je l’espère, mais j’en doute. Parce que l’humain à cette fameuse tendance du « loin des yeux, loin du cœur ». Lorsque le virus sera derrière nous, lorsque sous nos yeux nous n’aurons plus le résultat de ce fléau.

Il est certain qu’il ne restera plus que les restaurants Mac Donald pour remplir le creux béant qu’aura laissé cette épreuve. Une nouvelle réalité que nous vivrons encore longtemps sans réels changements. A moins que, comme le disait si bien Spinoza

« Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre ».

Latifa pour FELEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s