COCOONAVIRUS®1ERE SEMAINE DE DECONFINEMENT

Vendredi 15 mai 2020

LES DERNIERS CHIFFRES

Au 7 mai 2020, il y a 141346 cas confirmés de malades (622 de plus). 97844 personnes hospitalisées. Il y a 59605 retours à domicile après hospitalisation. 27425 personnes décédées. 2299 personnes en réanimation. 73334 cas de résidents en ESMS Etablissements sociaux et médico-sociaux.

PREMIERE SEMAINE DE DECONFINEMENT

Nous y sommes, nous voilà déconfiner, plus besoin d’attestation pour aller chercher le pain, plus besoin de montrer patte blanche. Et en plus ça n’a échappé à personne, le temps est avec nous.

Alors qu’allons-nous faire de cette semi-liberté ? Parce que oui nous ne sommes pas totalement en liberté, ce serait trop beau. La France est coupée en deux. Il y a la zone verte et la zone rouge. Et vous me direz ce qui nous différencie, et bien c’est simplement l’ouverture de parcs et jardins. Vous avez bien lu. Voici aujourd’hui le résultat de toutes ces semaines à attendre le « grand plan de déconfinement », tout ça pour nous dire que certains Ô combien chanceux vont pouvoir aller dans un parc. Et que les autres zut alors ! et bien il faudra attendre.

Si cela n’était pas si dramatique, nous ferions un film. D’ailleurs au passage certainement qu’on verra ce qui va arriver dans l’avenir sur nos écrans. Un gros blockbuster américain « THE CORONAVIRUS ».

CE QUE NOUS AVONS RETENU

Lorsque je vois ce qui se passe à Paris, j’ai tendance à être plutôt pessimiste et croyez-moi c’est un trait de caractère qui ne me représente pas du tout. On a vu depuis le début du déconfinement les gens s’agglutiner sur le bord du canal Saint-Martin, verre à la main, entre copains et amis. Une journée banale somme toute, pour tous ces gens, pour qui finalement le confinement ne les a pas trop traumatisés. Tant mieux pour eux, me direz-vous.

Oui mais, parce qu’il y a bien un mais, parce que je trouve que tout ceci réduit une certaine tranche de la population a pas grand-chose.

Si mes souvenirs sont bons, on a bien passé 8 semaines en confinement total, interdiction de sortir sans raison valable et prouvée. Ce virus a bien emporté des milliers de personnes aussi bien chez nous qu’à travers le monde, l’épuisement des équipes soignantes, des millions de personnes ont perdu et vont perdre leur travail, il y a eu des drames familiaux, l’instruction a bien été mise en suspens, la France est bien plus que surendettée.

Et là ! certaines personnes ont retenu que le moment où enfin il sera possible d’aller boire un verre. Alors dans tout ce que j’ai cité plus haut, on va trinquer à la santé de quoi ?

LES LENDEMAINS QUI DECHANTENT

C’est sur et certain, le réveil va être douloureux. Même si on évite la deuxième vague, même si le virus COVID-19 disparaît de la planète aussi rapidement qu’il est venu. Ce qui attend le pays n’est rien à côté du coronavirus.

D’un point de vue économique, ça va être catastrophique. L’état durant le confinement était en mode déblocage de fonds.

  • 11 milliards pour le chômage partiel.
  • Le report des charges sociales et fiscales va couter 35 milliards d’euros.
  • 6 milliards d’euros à la Santé publique pour le financement en urgence des masques, médicaments et autres respirateurs.
  • 1,5 milliards d’euros pour le fond de solidarité pour les petites entreprises et les indépendants.

Sans oublier que l’Etat a pris comme engagement de garantir environ 300 milliards d’euros de prêts accordés par les banques aux entreprises.

Et la liste est encore longue.

Les écarts vont encore se creuser et de façon brutale. Bien sûr que tout le monde va subir cette récession, de grandes entreprises comme les petites. Mais finalement et comme c’est toujours le cas, ce sont les couches de la population les plus précaires et les classes moyennes qui seront touchées.

Pourquoi ? Durant la période de confinement certains emplois habituellement occupés par des étudiants, des saisonniers vont disparaitre. Les emplois en intérim, les petits CDD, les petits boulots de service ou d’aide à domicile également.

Tous ces emplois sont perdus, les entreprises qui embauchaient n’auront plus la capacité de le faire après le confinement.

EST-CE QUE TU VIENS POUR LES VACANCES ?

Quoi de mieux que des vacances pour se changer les idées. C’est d’autant plus important vu la période terriblement anxiogène que nous venons de vivre.

Alors des vacances oui ! mais en France. Pour le moment on ne parle ni d’Europe ni des autres continents. Les pouvoirs publics espèrent que la grande majorité des français partira en vacances en France. Ainsi les français pourront au travers du choix imposé de leurs lieux de vacances, faire profiter l’économie du tourisme de cette manne financière. Le tourisme extrêmement touché par cette pandémie.

J’ai entendu ce matin une personne de l’OMS Organisation Mondiale de la Santé, dire qu’il est fort probable que ce virus COVID-19 ne partira jamais, mais qu’il deviendra endémique au même titre que le virus de la grippe ou de la gastro-entérite.

Alors oui chers compatriotes prenez des vacances, profitez de vos proches, partagez de bons repas, dites à vos proches que vous les aimez. Parce que plus que jamais nos jours sont incertains et ce coronavirus, nous a rappelé que notre vie est fragile. Même si nous le savions déjà c’est toujours très salvateur de s’en rappeler.

J’ai encore une fois été très contente de partager cette semaine avec vous. N’hésitez pas à mettre un commentaire. Je vous laisse avec ce magnifique passage de Marcus Malte :

« Rappelez-vous combien dans ces moments-là l’être aimé, quel qu’il soit, est exceptionnel. Il est le centre du monde et le monde tout entier et la justification de votre propre existence. Enfin une raison valable de vivre. C’est énorme. Merci. Il faut s’y accrocher. Rappelez-vous combien celui qui aime est peu de chose. Combien il est solitaire, solitaire, solitaire et fragile. Vulnérable. A tout instant il peut retourner au néant ». Garden of Love de Marcus Malte

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s