EN FINIR AVEC LA CHARGE MENTALE

De tout temps nous abordons comme nos prédécesseurs les nouveaux siècles avec son lot de questionnements, de présages, d’événements qu’on imagine pour l’avenir. Mais surtout avec tout cela arrive ce qu’on appelle communément : la maladie du siècle. Certains pessimistes diront : nouveau siècle, nouveau mal.

Aujourd’hui il est question de « charge mentale ». Qu’on a tendance à ranger dans la nouvelle catégorie de maladie du siècle. Oui nous entendons malheureusement un peu trop souvent à mon goût, les ravages qu’engendre ce nouveau mal qu’est « la charge mentale ». Mais avant comme d’habitude….

UN PEU D’HISTOIRE

Maladie du siècle ou mal de siècle. A la base cela expliquait un nombre de ressentiments éprouvés par les jeunes au 19ème siècle. Comme l’ennui, la mélancolie, l’angoisse, etc.

Une expression utilisée pour définir l’état d’âme qui régnait à la chute du 1er empire en France en 1815. Une sorte d’état de dépression, d’angoisse et de désillusion.  Et pour certain je suis sûre, si je vous dis « spleen », cela ne vous est pas indifférent. Voici un mot qui englobe toute cette pensée de l’époque.

CHARGE MENTALEMENT

Qui n’a pas un jour dans les transports ou encore en réunion et même chez le médecin, pousser un petit cri dans le genre « M…alors j’ai oublié le rendez-vous de Léo chez le dentiste ou je n’ai pas fait les courses pour ce soir ou encore s’apercevoir que la maîtresse de Lili attend encore pétrie de froid dans sa classe pour votre entrevue.

Et bien voilà ce qu’est « la charge mentale ». Vous reconnaissez qu’au moins vous ayez dû faire face à une de ces situations. Mais que jamais vous n’auriez mis un nom dessus. Pour vous c’est juste un oubli, plus un autre, plus un autre.

Il faudra pour cela attendre 1984 et la sociologue Haicault Monique pour en faire état et la nommait pour la première fois « la charge mentale ». De cet état, elle en donna une définition : « fait de devoir penser simultanément à des choses appartenant à deux mondes séparés physiquement ». En réalité, la charge mentale existe depuis bien longtemps. Elle portait le nom de « surmenage ». Du moins c’est ce que je pense.

UN MAL CONTEMPORAIN

Avec la modernisation de notre société, on s’aperçoit que malgré l’évolution exceptionnelle et la technologie poussée. L’humain à quand même de plus en plus de mal à tout géré.

Alors nous avons des véhicules de plus en plus rapides, de l’électroménager à qui il suffit de dire un mot pour le mettre en marche, des appareils de cuisson à qui il ne manque plus qu’a servir à table, des machines et autres appareils connectés et la liste est encore très longue. Mais alors que se passe-t-il ? Pourquoi n’arrivons-nous toujours pas à tout gérer ?

Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas de pouvoir mais de capacité. En qualité d’humain nous avons une capacité qui n’est pas extensible. Et dès que notre esprit est trop plein et bien ça déborde. D’où la volonté avec cette expression de donner un sens cognitif. En effet, on appuie sur le fait que faire plusieurs choses simultanément est très complexe.

Que cette surcharge morale et physique persistante complique la gestion de nos sphères professionnelle et privée. Ce sont toutes ces pensées persistantes qui représentent ce poids. C’est ainsi que « la charge mentale » est définie comme un principe en sociologie qui veut que la gestion d’un foyer pour la personne soit une charge. Sans distinction de genre, homme ou femme, les deux sont concernés avec quand même une prédominance pour la femme.

DES RAISONS A CELA

Si on active la machine à remonter le temps, sans monter bien haut. On s’aperçoit bien qu’existante, « la charge mentale », n’affectait pas autant qu’aujourd’hui.

En effet, on dira qu’à l’époque les tâches homme-femme, étaient définies. L’homme, considéré comme le chef de famille avait comme rôle d’apporter la nourriture pour le foyer et il se chargeait de tout le côté mécanique, labourage, gros travaux etc… Beaucoup de manuel en somme. Quant à madame, c’était l’éducation des enfants et la tenue de la maison. Ici, l’idée d’une charge mentale était impossible. Puisque chaque rôle était défini et même imposé, malheureusement. Gageons toutefois, que bien que nous soyons en 2021, il existe toujours dans nos sociétés évoluées, des foyers où ça existe toujours.

Aujourd’hui il faut prendre en compte la multiplication des divorces et séparations, avec son lot de choses diverses à gérer sans pouvoir partager.

En conclusion, je pense que « la charge mentale » est indéniable. Notre société évolue et temps mieux. Mais à quel prix ? Au prix souvent d’une altération éducative, d’une augmentation des difficultés financières ou des dépressions. Une charge qui à terme n’est plus uniquement mentale mais qui engendre aussi un état de manque permanent. Manque de temps, manque d’argent, manque de tonus, manque d’amusement et j’en passe.

Mais il existe heureusement certaines solutions autres que médicales.

COMMENT GERER LA CHARGE MENTALE

Je vais essayer de donner ici des astuces à mettre en place pour gérer la multitude de choses que nous impose notre société. Ce sont des astuces éprouvées par moi-même. Avant tout il faudra d’abord éradiquer de votre vocabulaire le terme « charge ». Pourquoi ? Parce-que rien que le mot en lui-même ajoute à votre sensation de poids. Comprendre que les mots ont une grande importance et que de les répéter sans cesse, fait qu’ajouter un stress lancinant.

ASTUCE N°1 : L’AGENDA

Personnellement j’ai toujours eu un agenda papier. Je n’aime pas trop l’agenda électronique. J’aime la sensation du papier et du stylo. Je note tout absolument tout. Ce qui fait que mon agenda m’a sauvé de beaucoup de tracas lorsqu’il a fallu prouver un envoi ou encore me rappeler d’un ancien rendez-vous. Je garde tous mes agendas. Et parfois au détour d’un rangement, je tombe sur de anciennes notes.

Achetez un agenda et prenez l’habitude d’y noter tous vos rendez-vous, vos dates d’échéances pour payer vos factures, vos réunions, les dates importantes.

ASTUCE N°2 : LES LISTES

Bien que je tienne scrupuleusement mon agenda, en fin de journée j’établis toujours une liste de choses à faire pour le lendemain. En effet, je note sur cette liste toutes les choses que je dois faire, peu importe. Au stylo rouge les choses plus urgentes, en noir les choses importantes et en bleu celles qui ont du temps. Et je raye au fur et à mesure. Le lendemain soir je reprends cette liste que je mets à jour.

Ainsi je fais une multitude de listes, pour les courses, les choses à faire, et même pour les appels que j’effectue à mes proches et mes ami(es). Parce-que oui ! les relations et les amitiés s’entretiennent.

ASTUCE N° 3 : LE CHRONOMETRE

Alors voici l’astuce anti-débordement par excellence pour moi. Je travaille à la maison et comme souvent lorsque votre lieu de travail est votre domicile, vous ne pouvez pas vous empêcher de regarder autour de vous. Le lave-vaisselle à remplir, le lave-linge à mettre, les sols à faire ou encore les repas à préparer.

Je finissais toujours par laisser ce que je devais faire de mon boulot, pour faire les tâches ménagères. Donc j’ai instauré un petit rituel. Je me mets au travail normalement. Je mets un chrono toutes les heures. Je me donne 15 minutes pour faire autre chose que mon travail.

Vous n’avez pas idée comme 15 minutes c’est énorme, lorsque la pression du temps n’est plus. On fait énormément de choses en 15 minutes. Avec cette technique en fin de journée j’ai non seulement fini mon travail journalier, toutes les tâches ménagères de la liste, toutes les autres tâches administratives et même le goûter des enfants et le repas est prêt.

ASTUCE N°4 : LA MEDITATION

On dit qu’à chaque être humain différent, une méditation différente. Et je suis d’accord. Ici il ne s’agit pas d’appliquer la dernière forme de méditation à la mode. Mais plutôt celle qui vous convient.

Ça peut être 10 minutes dans le noir les yeux fermés, 10 minutes de musique, 10 minutes de silence. Peu importe, le but étant de vous recentrer. D’attirer à vous le positif dès le matin. N’hésitez pas à vous lever 15 minutes avant pour profiter pleinement de cet instant. Pour ma part c’est juste 5 minutes le matin, les yeux fermés et je visualise d’abord ma journée et les choses que je souhaite pour mes proches et moi.

Pour conclure je pense qu’une chose devient une charge à partir du moment où vous vous en persuadez. Bien sûr que les tâches ménagères ne sont pas une partie de plaisir, certainement que les innombrables choses auxquelles il faut penser sont juste une torture et plus que jamais, oui ! le dentiste, le médecin, le patron, etc… Et bien y en a marre.

Vous devez prendre conscience que les charges que nous impose la société sont inévitables. Et de la même façon qu’il y a « charge » et bien il y a « décharge ». Il faut user et abuser de moyens divers et variés pour améliorer votre charge mentale.

  • Je cagnotte une petite somme pour m’offrir une aide à domicile, un livreur, un masseur, de temps en temps. Peu importe, l’important étant de vous déchargez.
  • J’appelle la copine pour venir prendre un verre à la maison ou j’organise une soirée pyjamas entre copines. Oui oui ! ça se fait et régression garantie. Une plongée dans la nostalgie entre éclats de rires et bonbons à volonté, est le meilleur des anti-dépresseur.
  • Je m’offre de temps en temps une journée 100% détente avec coiffeur, massage, sauna. Du pur bonheur.
  • Je profite d’une journée OFF où je ne fais absolument rien de contraignant. Pas de ménage, pas de cuisine, j’éteins mon téléphone, ferme mon ordi. Je m’installe au fond du canapé et me passe en boucle tous les films capables de me faire rire et même pleurer. Un bon chocolat chaud ou un paquet de chamallows.
  • Je mets mes écouteurs et en piste pour une danse endiablée dans n’importe quelle sens. Ça fait un bien fou.

Vous voyez des solutions existes. Alors je vous fais confiance pour essayer une des techniques citées. Et surtout n’hésitez pas à me faire part de votre expérience pour étoffer les miennes.

Soyez heureux et n’oubliez pas « ne jamais envier la vie d’autrui au risque d’hériter de son destin ».

Latifa pour FELEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s