DES ECONOMIES PIECE PAR PIECE

Je pense que dans le développement personnel, beaucoup de thèmes peuvent être abordés. La gestion budgétaire mais plus particulièrement, les moyens de faire des économies. En effet, lorsqu’on souhaite améliorer sa vie et plusieurs pans de celle-ci, on va chercher la confiance en soi, la méditation ou encore le positivisme.

Mais la gestion budgétaire est pour moi une partie importante du développement personnel. On se doit aujourd’hui avec le contexte actuel de la crise sanitaire et de la conjoncture, apprendre à gérer son argent. Pour faire face à des soucis de trésorerie, d’épargne ou encore pouvoir vivre correctement sans devoir passer au régime sec.

Ainsi dans cet article je continue a vous donner des astuces afin d’améliorer vos finances et par extension votre épargne.

LA CUISINE

1/

Je cuisine toujours comme si nous étions 7 à table, alors que nous sommes 6. C’est certainement dû à mon enfance et donc à mon éducation. Lorsque j’étais petite, ma mère mettait toujours une assiette supplémentaire. Moi avec mon innocence enfantine, je pensais toujours qu’un invité de dernière minute allait faire son apparition. Mais un jour j’ai quand même fini par demander à ma mère, le pourquoi du comment.

Elle m’explique que l’on ne sait jamais et qu’une personne peut à chaque instant toquer à la porte et demander un repas. On appelle cela dans ma culture « dief rabi », ce qui signifie exactement « l’invité de Dieu ». Cette tradition veut qu’on ne refuse jamais l’entrée à une personne qui souhaite manger. Ce n’est plus trop pratiqué de nos jours (crainte et méfiance oblige), mais l’expression est plus que jamais utilisée. Sauf qu’on l’utilise aujourd’hui lorsqu’on rend visite à une personne sans prévenir à l’avance.

Pour moi cette pratique me permet de penser à ceux qui ne mangent pas à leur faim chaque jour. Mais aussi elle permet d’en avoir un peu plus si un de nous à plus faim. Mais rien ne se perd et rien ne se jette chez nous. L’astuce numéro 2 qui suit va expliquer plus en détail.

2/

Aux Etats-Unis il existe une tradition connue de tous, il s’agit de Thanksgiving. J’aime beaucoup beaucoup cette fête. Je trouve que remercier pour ce qui fût et par avance ce qui sera est magique. C’est un des plus grands principes dans le développement personnel. Quoi de mieux que d’exprimer sa gratitude pour se sentir mieux et encore meilleur. Bref !

Lors de cette fête les américains cuisinent plusieurs plats. On y trouve la traditionnelle dinde, de la viande, des légumes, des pommes de terre, des fruits, etc. Cette fête arrive fin de novembre aux usa, ce qui correspond chez nous à la période des préparatifs pour Noel et de la déferlante des films sur Noel en tous genres. Plus jeunes avec mes enfants nous regardions beaucoup les films américains dans lesquels ils fêtaient Thanksgiving. Nous nous délections à contempler les personnages garnirent les assiettes avec un peu de ceci, beaucoup de cela. J’ai appelé ça « l’assiette américaine ».

Ce qui m’a donné l’idée d’instaurer, l’assiette américaine chez moi. En effet, lorsque j’ai beaucoup de restes et bien je dis à mes enfants : « aujourd’hui c’est assiette américaine ! ». Et bien avec cette idée, je n’ai jamais eu de problèmes pour faire manger des restes à mes enfants, JAMAIS !

Et ça fait des années que ça dure, et même aujourd’hui mes enfants sont ados et ils adorent ça. Pour moi c’est l’astuce anti-gaspillage par excellence.

3/

Je n’achète jamais de plats cuisinés. Je cuisine tout, que ce soient des plats traditionnels ou bien des envies des enfants (hamburgers, tacos, kebabs), tout maison. Sauf de temps en temps ou je fais une entorse à la règle et je commande une pizza ou j’emmène mes enfants chez Mac Do.

LA SALLE DE BAINS

1/

Nous sommes donc 6 à la maison. Je vous laisse imaginer le rythme des lessives. Nul besoin de vous dire que le lave-linge tourne à plein régime, comme le compteur d’eau et celui de l’électricité. Je faisais 2 machines de 8kg et autant pour le séchage, par jour. Outre, les vêtements, je lavais énormément de serviettes et autres draps de bain. Oui ! puisque 6 personnes, 6 draps de bains et autant de serviettes chaque jour.

J’ai changé cela, en investissant dans des peignoirs de bains. Chacun son peignoir de bains, que je lave bien-sûr mais à un rythme beaucoup plus raisonnable Je gagne énormément en électricité et eau, une économie non négligeable.

2/

Autre chose que j’ai changé, c’est le shampooing, assez des litres et litres de shampooing en tous genres. J’ai changé le shampooing liquide contre celui solide. Et ça change tout.

3/

Pour les mains, j’avais essayé le savon solide, mais pas pratique avec les enfants qui laissaient couler l’eau pendant qu’ils se frottaient les mains avec le savon. Donc c’est du gel liquide, mais que j’achète en bidon de 5 litres et je n’ai plus qu’à recharger. C’est beaucoup moins cher que d’acheter au flacon.

LA SALLE A MANGER

1/

Lors des premiers frimas, je suis rarement celle qui va ouvrir les radiateurs à fond. Une chose, je n’allume jamais le radiateur qui se trouve dans les WC. Dans la mesure ou je travaille chez moi, donc souvent seule et bien pas besoin de chauffage. Après le départ de mon mari et de mes enfants, je ferme le chauffage.

De plus je déteste la chaleur et je me sens très vite mal dès qu’il fait trop chaud. Avant que ne sonne l’heure où la cavalerie rentre, je ferme les stores de la maison. A la maison j’invite mes enfants à mettre un gilet ou se couvrir avec un plaid s’ils ont froid en regardant la tv. Et puis j’ai des tapis dans quasi toutes les pièces, ce qui réchauffe très bien. J’allume les radiateurs au moment du repas jusqu’au matin.

Et bien avec cette méthode j’arrive à sauter une mensualité d’électricité dans l’année.

2/

L’électricité, ah ! tout un programme. Et que j’allume à gauche et que je laisse allumer à droite. Premièrement je suis constamment derrière mes enfants concernant l’électricité. Je pense que ça doit faire partie de l’éducation. Apprendre à nos enfants que l’électricité ne tombe pas du ciel, que pour se faire on utilise du nucléaire, qui a un impact terrible sur notre planète. C’est la même chose pour l’eau, la nourriture et tout le reste.

Deuxièmement, j’ai changé toutes les ampoules pour des LED, qui consomment beaucoup moins. Troisièmement, dès que je me lève j’ouvre les stores et les doubles rideaux. Rien de mieux que la lumière naturelle. Quatrièmement, aucune lumière de veille. Installation de multiprises et tout s’éteint après utilisation.

Mais le mieux dans tout ça, est que peu importe la technique que vous utilisez ou que vous souhaitez mettre en place. Si vous avez des enfants ce sont des choses qu’ils retiendront toute leur vie. Bien-sûr il ne faut pas tomber dans l’extrême, ce serait stupide et donc contre-productif.

Il faut offrir aux enfants une instruction sur des choses qu’ils n’apprennent pas à l’école, comme la nature, le développement durable ou encore la gestion financière.

Latifa pour FËLEZINE®

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

COMMENT ETRE HEUREUX ?

Je crois au destin ! oui je suis persuadée que les choses sont écrites. D’une part, parce-que c’est lier à ma confession religieuse et d’autre part, je pense qu’en toute chose il faut un protocole, un tracé, un plan.

Alors bien évidemment cela n’engage que moi, nous avons comme n’importe quelle chose vivante une durée de vie avec un début et une fin et entre les deux des événements que nous ne maitrisons pas. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai accepté de n’avoir la maitrise de rien en ce monde, on appelle ça être fataliste. Certaine que l’existence humaine suit un cheminement inéluctable, où tout échappe à notre volonté.

Et bien aujourd’hui plus que jamais j’en suis sûre et il n’est pas besoin d’aller bien loin pour en avoir confirmation. Une chose qui s’appelle LA COVID nous le montre et prouve encore aujourd’hui. Bien évidemment vous me direz certainement que ce n’est pas le premier virus qui s’abat sur notre planète. Effectivement mais tout de même c’est le seul qui a obligé le monde à s’agenouiller et à changer sa façon de vivre.

Vous avez là un virus qui n’a pas d’odeur, pas de couleur, pas d’origine précise, et qui dit au monde ou plutôt lui rappelle qu’il ne maitrise rien de rien.

Cet article sur le bonheur écrit depuis bien longtemps devait être le premier de mon blog et bien vous voyez comme les choses sont faites. Je décide de le publier aujourd’hui en y parlant de la covid, qui a bouleversé le sens réel du mot bonheur.

POURQUOI ?

Beaucoup trop souvent vous estimez ne pas être heureux. Mais un événement comme celui de ce virus a vraisemblablement changé la donne. En donnant une autre approche de ce que l’on pense être pour nous le bonheur. Dans la continuité de ce que je disais plus haut sur la fatalité et la non-maitrise pour certains événements.

Selon les chiffres : 56% des français s’estiment heureux contre 26% très heureux.

Certains jours vous vous levez le matin, le ciel est bleu, vous sautez d’un pas décidé de votre lit. Une douche, un café, une tartine et hop vous partez au boulot. Mais bizarrement d’autres jours c’est la catastrophe rien ne va plus. Le regard que vous portez sur la vie est vide de sens, vous n’arrivez pas à vous extirpez du lit. Vos collègues vous insupportent et le café à un goût amer. En plein questionnement, vous vous dites mais « pourquoi je ne suis pas heureux ? ».

BONHEUR ou LA BONNE HEURE

Non ceci n’est pas un mauvais jeu de mots. Mais si l’on me posait la question de savoir si je suis heureuse et bien je pense que comme pour beaucoup d’entre nous je ne saurais y répondre. Non pas, parce-que je ne sais pas, mais plutôt parce-que tout dépend du jour, du lieu et surtout du moment. Mais en cherchant un peu, j’ai compris que je n’avais pas tort.

C’EST QUOI LE BONHEUR ?

Si on s’attarde sur la définition stricto-sensu, le bonheur « évènement heureux, circonstance favorable ». Si je prends la définition, je suis heureuse seulement et seulement si,  je vis des évènements heureux et que je rencontre des circonstances favorables.

Un bon travail, un bon mari ou une bonne épouse, une maison, un jardin, une belle voiture bref ! Ceci pourrait facilement être une bonne définition. Mais si on regarde bien il s’agit toujours de « remplissage ». Un peu de ceci, beaucoup de cela. Si je n’ai rien de ce qui est cité ici, je suis donc malheureuse. Comme si aujourd’hui le bonheur se définissait par la quantité de choses, d’objets, de relations et même d’argent.

La peur du vide, de la solitude, du manque, de l’abandon. Tout ce dont l’humain a peur. Parce-que oui ! pour rappel l’être humain n’est pas fait pour vivre seul.

Alors on court obstinément vers une chose, un objet qui représente « le bonheur » pour nous. Une quête éphémère, et une fois cet objet en notre possession. Tout cet enthousiasme, cette joie, cette euphorie, s’écroule comme un château de cartes. Et ce qu’on pensait être le bonheur n’était juste « qu’un remplissage ».

ET SI LE BONHEUR….

« Le bonheur n’est pas d’avoir ce que l’on désire mais d’apprécier ce que l’on a »

Un magnifique ciel bleu de printemps, le chant des oiseaux de beau matin, le sourire de votre enfant, un regard amoureux ou l’odeur d’un bon gâteau qui lève dans le four. Nous sommes entourés de petits bonheurs sans y prêter aucune attention. On oublie trop souvent et on s’en aperçoit beaucoup trop tard, lorsque cette chose nous est enlevée que finalement nous étions heureux.

Aujourd’hui nous nous focalisons sur ce que nous n’avons pas sans jamais faire état de ce que l’on possède déjà. Si on perd son temps à se plaindre, à dénigrer ce que l’on possède, à être des éternels insatisfaits et bien la quête du bonheur n’a aucun intérêt.

Le bonheur prend la forme que vous voulez bien lui donner. Cela ne vous rendra pas plus heureux. La quantité n’a jamais fait la qualité. Vous voyez le bonheur finalement se niche partout. Tout cela pour vous dire qu’il faut apprécier chaque jour comme un bonheur. Déjà parce-que vous êtes vivant.

Et puis comme pour LA COVID une catastrophe peut arriver sans crier gare et s’abattre sur nous.

UN ENTRAINEMENT AU BONHEUR

Chaque jour je fais un petit jeu que j’aime beaucoup. Dans la progression de la journée je note dans un petit carnet la petite chose qui a mis du bonheur dans ma journée. Ça peut être un fou rire, le goût exceptionnel du café du matin, ou simplement la gratitude que je ressens d’être en vie pour continuer à contempler ce monde que je perçois de merveilleux. Essayez pour voir.

En fin de semaine relisez cette page, en prenant votre petit déjeuner et je suis certaine que sur votre visage un petit rictus viendra se nicher comme le bonheur. On se rend vite compte qu’il y à plus de bonnes choses autour de nous que de mauvaises. A condition de s’attarder sur l’essentiel. Et croyez-moi ça marche pour tout le monde. Que vous travaillez dans une boite que vous n’aimez pas, que vous soyez au chômage, malade, seul(e), loin de votre famille etc…

C’est comme pour la photo, il y a ce que l’objectif capture et ce que votre cerveau par l’intermédiaire de vos yeux ressent. Vous savez c’est le truc du verre à moitié vide.

Il vous faut créer vos instants de bonheur. Composer avec l’instant présent. Inventer votre définition du bonheur.

Aujourd’hui mon petit moment de bonheur a été d’écrire cet article. Et si j’ai pu ne serait-ce qu’avec une seule personne, partager un bon moment et bien vous faites de moi une femme encore plus heureuse.

Soyez heureux et n’oubliez pas « ne jamais envier la vie d’autrui au risque d’hériter de son destin ».

Latifa pour FELEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

LE FENG-SHUI : CHAPITRE IV

C’est bon vous voilà imbattable sur le sujet du Feng-Shui. Ceci est un jeu d’enfant. Nous avons appris notre leçon, il ne reste plus qu’à faire les devoirs maintenant. Nous allons donc commencer à appliquer le Feng-Shui à votre maison.

Pour aborder le Feng-Shui et l’appliquer à votre maison, vous avez deux possibilités. La première, est soit de prendre le plan de votre maison si vous le possédez ou bien dans le cas contraire de le dessiner. Il ne s’agit pas non plus de vous transformer en architecte. Dessiner globalement votre maison pièce par pièce. La deuxième possibilité est d’effectuer votre étude pièce par pièce. C’est je l’avoue la technique que je préfère et que j’utilise.

Une fois le plan en votre possession, chercher le centre sur le plan pour trouver avec facilité les 8 directions. Si vous avez un doute, ne pas hésiter à utiliser une boussole. Celle-ci vous permettra d’orienter les 8 directions sans erreur.

Dans ce dernier chapitre, je vais essayer de vous aider à appliquer le Feng-Shui d’une manière très simple. Je ne peux vraiment pas développer minutieusement le Feng-Shui point par point. En effet, ce serait trop long et fastidieux. Je vais donc vous donnez des astuces et surtout, certaines petites choses que j’ai mises en place pour moi-même.

TRAVAUX PRATIQUES

Vous avez votre plan de la maison ou de l’appartement. Ou bien de la pièce. Vous avez déterminé le centre sur le plan ou la pièce. Voici le schéma des 8 directions. Je vous conseille de l’imprimer et de le reproduire sur du papier-calque afin d’être en mesure de le superposer sur votre plan.

Petit rappel : le Feng-Shui s’appuie sur la théorie du PA Kua (Ba Gua) qui veut dire clairement « huit trigrammes ». Ceux-ci sont associés aux 8 points cardinaux que nous avons abordé lors des précédents articles.

Rappelons que chaque trigramme représente ce à quoi nous aspirons dans la vie.

SUD-EST = richesse et prospérité

SUD = reconnaissance et notoriété

SUD-OUEST = mariage et amour

OUEST = enfants

NORD-OUEST = mentors et communication

NORD = carrière

NORD-EST = éducation et savoir

EST = famille et santé

Maintenant après avoir reproduit le Ba Gua, vous êtes en mesure de le disposer sur votre plan et ainsi de constater chacune des huit directions.

Une petite indication ! si vous souhaitez utiliser le Ba Gua sur une pièce. Placez-vous à l’entrée de cette pièce, vous serez donc sur l’emplacement : NORD Carrière/Vocation. Donc pour développer un peu. Vous souhaitez améliorer vos finances. Il vous faudra travailler votre secteur SUD-EST Richesse/Prospérité, qui se trouve au fond à gauche.

CHOSES A FAIRE AVANT DE COMMENCER

Voici une liste de choses qu’il est impératif de faire avant de commencer à étudier votre maison. Vous allez voir, après ce qui suit, vous allez me dire « tout à fait franchement pourquoi je n’ai pas vu ceci comme ça ! ».

  • Faites le tri de votre maison. C’est primordial. Si l’entreprise vous semble insurmontable et bien faites une pièce, puis une autre, etc…
  • Une fois le tri effectué il faut nettoyer la maison. Otez-y la poussière, la saleté, le gras.
  • Il faut que vos miroirs soient toujours propres, après tout ils reflètent votre image.
  • Jeter tous les appareils qui ne fonctionnent pas, ce sont des agents bloquants dans votre progression.
  • Trier tous vos papiers administratifs.
  • Jeter les boîtes vides, débarrassez-vous des contenants que vous n’utilisez pas. Les boites vides ou autres contenants représentent comme son nom l’indique « du vide ». En Feng-Shui nous recherchons « du plein ».
  • Si vous avez des plantes mortes ou encore pire des fleurs séchées. Poubelle ! Tout ce qui est mort et bien représente « la mort, la fin ». Le Feng-Shui c’est le renouveau.
  • Ouvrez chaque jour vos fenêtres, il faut aérer et renouveler l’air ambiant.
  • Mettez de la lumière dans votre maison. Si vous avez un coin sombre, agrémentez-le d’une petite lumière ou de quelques bougies.
  • Offrez-vous des fleurs fraîches de temps en temps, des parfums d’ambiance.

VOTRE MAISON PIECE PAR PIECE

L’ENTREE

LA PIECE par excellence. Elle représente la bouche du CHI, le premier endroit par lequel le CHI s’introduit, s’engouffre. Mais pas seulement, l’entrée est la première image que vous donnez de vous. Une entrée dégagée, exempte de chaussures, de manteaux obstruant la vue. Vous en conviendrez dit comme ça, ça ne donne pas trop envie. Mais une entrée claire, accueillante par un doux parfum ou un joli bouquet de fleurs change directement l’ambiance.

ATTENTION ! Ne jamais accrocher de miroir face à la porte d’entrée. Pour faire simple, ce qui rentre sort aussitôt.

LA SALLE DE SEJOUR/SALLE A MANGER

La pièce de partage, l’endroit où on se retrouve pour le diner, lire un bon livre ou discuter autour d’un feu bon feu en hiver. C’est une pièce centrale, la pièce de vie, parce que souvent c’est la pièce où tout se joue, se décide. Il lui faut donc être chaleureuse et agréable.

On y privilégiera des meubles en bois, de jolies plantes vertes, une table ronde ou ovale. Des matières en coton, un grand tapis. Un bon éclairage pendant les repas. Et des éclairages plus tamisés pour les moments de lecture ou de détente.

ATTENTION ! Ne jamais mettre un canapé ou siège qui fera dos à l’entrée. De cette manière psychologiquement parlant vous ne voyez pas le danger arrivé.

LA CUISINE

La pièce de la préparation des repas pour la famille, les amis. Un endroit aussi où démarrent beaucoup de discussions qui se terminent au salon.

Une très grande importance est donnée aux fourneaux et à la cuisine. La cuisine doit être toujours nickel et rangée. Elle représente la santé et la fortune. Les chinois pensent que la nourriture est liée à l’argent. Car la bonne nourriture renforce, ce qui permet de mieux travailler et ainsi d’augmenter les revenus du foyer.

LA CHAMBRE A COUCHER

La chambre symbolise deux choses importantes. La première la pièce du repos, du sommeil récupérateur après une longue journée de travail ou encore la détente de lire un bon livre. La deuxième chose est que la chambre, c’est l’endroit des échanges amoureux, du plaisir et de l’amour avec son partenaire. Donc une double fonction très importante.

Il faut éviter le bric-à-brac dans une chambre. Pas de télévision à cause des champs électromagnétiques. De jolies couleurs dans les tons pastel, des matières douces et chaleureuses.

ATTENTION ! Evitez les miroirs qui reflètent votre lit.

LA SALLE DE BAINS ET LES TOILETTES

La salle de bains est l’endroit où on se lave, où on enlève la poussière de la journée. Endroit où on prend un bain pour se délasser et se détendre. Les toilettes ont l’usage que vous savez. La salle de bains c’est l’eau et on sait qu’en Feng-Shui, l’eau c’est l’argent. Donc symboliquement lorsque l’eau s’écoule par la baignoire ou les WC et bien c’est l’argent qui s’écoule.

ATTENTION ! Il faut absolument éviter les fuites d’eau. En cas de fuites faites réparer très vite. Essayez de maintenir la cuvette des WC fermée ainsi que la porte de la salle de bains.

MA VISION DU FENG-SHUI

Nous voici arrivée au moment où je vais raconter ma vie. Non je plaisante. Dans le premier article j’ai parlé de ma rencontre inopinée avec le Feng-Shui. Après la lecture du fameux article dont j’ai parlé, j’ai couru acheter différents livres sur le sujet.

J’ai lu, j’ai lu, à n’en plus finir. Et puis un jour je me suis dit : « ma belle si tu achètes, que tu lis et que tu ne fais rien et bien tu vas attendre longtemps le changement ».

Je voulais vraiment trouver un boulot bien, pas trop loin de chez moi et avec des horaires qui me permettraient de m’occuper de ma famille. En Feng-Shui il faut activer le secteur NORD qui est lié à la carrière. Et bien ni une ni deux j’ai activé ce secteur le jour même.

Je voulais du mouvement dans ma vie, du changement mais aussi de l’argent je dois avouer. J’ai installé dans le secteur NORD, un aquarium. Je m’en rappelle toujours après plus de 10 ans. Donc j’ai mis un aquarium posé sur une petite table sur laquelle j’ai mis des livres liés au travail et surtout j’y ai mis une lettre de motivation et mon CV. Et bien j’ai à peine attendu 1 semaine avant de commencer ce boulot. Une fois engagé, ce travail finalement n’était pas pour moi. Trop loin, ambiance pas terrible et le boulot pas intéressant. J’ai donc amélioré mon secteur NORD en y mettant un tissu rouge sur lequel j’ai mis des pièces de monnaies. A cela j’ai rajouté une plante crassula. Et oui ! j’ai trouvé ce boulot génial, une équipe au top, un salaire au top.

Il m’arrive de regretter ce boulot aujourd’hui. Alors vous penserez peut-être qu’il s’agit d’une quelque conque magie. Non pas du tout mais seulement, en tout cas pour MOI, d’un regroupement d’énergie qu’on applique à une chose que l’on souhaite. Et lorsque vous faites abstraction de toutes les choses qui vont sont inutiles. Je parle ici des objets encombrants, des gadgets en tous genres et même des personnes toxiques. Et que vous vous concentrez sur ce que vous voulez vraiment et bien oui la magie opère.

L’ensemble des astuces dans mon feng-shui vont faire l’objet d’un e-book téléchargeable sur mon blog bientôt.

En parlant de ça, prochainement un article sur LA LOI DE L’ATTRACTION où comment obtenir ce que l’on souhaite juste par la pensée.

Lorsque j’ai préparé l’article sur le Feng-Shui je voulais vraiment aider à ma façon mes lecteurs. Dans l’article précédent j’ai même proposé un concours. Mais là maintenant je viens de changer d’avis, je vais faire mieux.

Pour celle ou celui que ça intéresse je vous propose de m’envoyer un e-mail dans lequel vous répondrez aux questions suivantes via mon blog :

  • Une chose que vous souhaitez changer dans votre vie
  • Décrivez-moi la pièce qui vous pose un souci
  • Donnez-moi votre jour et mois de naissance ou votre signe du zodiaque

ATTENTION CETTE ETUDE GRATUITE NE SERA POSSIBLE QUE JUSQU’AU 15 JUILLET INCLUS.

NE PAS OUBLIER

Que les choses que l’on souhaite changer, ne demande souvent qu’un démarreur et souvent nous sommes notre propre starter et sans le savoir.

« Prie parce que tout dépend de Dieu et travaille parce que ça dépend de toi ». Proverbe Feng-Shui

A bientôt pour un nouvel article.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

LE FENG-SHUI : CHAPITRE III

Je suis certaine qu’après les deux derniers chapitres vous devenez de jour en jour des experts du Feng-Shui. Il est vrai que la théorie est toujours rébarbative et ce quel qu’en soit le domaine. Lorsque nous entamons l’étude d’un domaine en particulier, nous sommes très pressés de le mettre en pratique. Mais souvent les nombreux écueils que nous rencontrons dans nos études ou approches diverses, sont dus à notre impatience. Et qui dit impatience dit découragement et par extension abandon.

Nous avons évoqué les grandes parties du Feng-shui, celles qui sont indispensables à une bonne compréhension. Pas forcément une compréhension experte, parce que dans ce cas présent, plusieurs années d’études approfondies sont nécessaires. Mais quand même avec ce que j’ai partagé avec vous, vous êtes en mesure de mettre en pratique le Feng-Shui.

Lors du quatrième et dernier chapitre sur le Feng-Shui, je partagerai avec vous une liste de livres qui vous apportera un approfondissement dans cette étude. Mais commençons notre troisième chapitre.

Aujourd’hui vous savez ce qu’est le Feng-Shui, son origine, sa provenance. Mais pas seulement vous avez aujourd’hui la capacité de citer les différentes écoles, les éléments et animaux liés au Feng-Shui.

Dans ce troisième chapitre nous allons parler de la pratique du Feng-Shui. Oui ! Ouf ! Ça y est.

LES NEUF NOMBRES

Nous avons évoqué le fait, que le Feng-Shui accorde une très grande importance à la terre.

Donc qui dit terre dit points cardinaux de celle-ci. En effet, en géographie, un point cardinal est un point de l’horizon servant à se diriger, à s’orienter, à l’aide d’un plan ou d’une boussole.

Il y a 4 points cardinaux. Le nord, le sud, l’est et l’ouest. C’est un lieu donné sur la surface de la terre. Sur une carte géographique, les points cardinaux sont représentés par une rose des vents.

La rose des vents

On rajoute aux quatre points cardinaux, des points intermédiaires appelés « inter cardinaux ». Il s’agit du Nord-Est, Sud-Est, Sud-Ouest et Nord-Ouest.

Donc pour expliquer qu’en Feng-Shui on parle de 9 points cardinaux, il faut savoir que dans les cultures traditionnelles chinoise d’Extrême-Orient ou d’Asie, le centre est considéré comme le 5ème point cardinal. Et qu’ajouter aux 4 autres et aux 4 points inters cardinaux nous obtenons bien 9 points. C’est pour cela que je devais aborder les points cardinaux, et ainsi expliquer le carré magique (Ba gua) qui comporte 9 parties.

Donc pour expliquer, à chaque type de « CHI » on attribue un nombre de 1 à 9, qui correspond à une place dans le carré magique (le Ba gua). Chaque point cardinal qui correspond à l’énergie est associé à une couleur, une saison, à un moment de la journée, à un élément.

Exemple concret, prenons le SUD : Le SUD sur le carré magique représente le nombre 9, son élément est le feu, sa couleur le rouge, sa saison le milieu de l’été. Secteur essentiel pour se sentir généreux, fier. Trop de rouge tue le rouge et c’est exactement cela. Ce secteur est explosif, débordant. Mais aussi rayonnant, vif et coloré.

Lors de la mise en pratique du Feng-Shui vous comprendrez plus facilement ce dont je parle.

LE CARRE MAGIQUE (BA GUA ou OCTOGONE)

Tout de suite c’est vrai que ce mot « magique » et bien il claque. A lui seul il est plein d’espoir. Et bien je vous le confirme. Mais d’abord parlons du « carré magique » appelé également Ba gua ou encore octogone. Sans lui on ne peut pratiquer le Feng-Shui.

Nous avons parlé des points cardinaux. Voici comment il s’explique en Feng-Shui.

Le carré magique

Le carré magique est une grille de 9 nombres, chacun incarnant l’énergie correspondant à un point cardinal. On l’appelle aussi « octogone », outil visuel que l’on peut appliquer à n’importe quel endroit. Il sert à diviser votre maison ou seulement une seule pièce en 9 parties distinctes.

On utilise l’octogone (le carré magique) comme un outil en Feng-Shui. En effet, c’est un instrument qui permet l’analyse de votre maison ou d’une pièce en particulier. Ainsi cette analyse permet de comprendre les incidences sur votre vie souvent en lien avec votre lieu d’habitation.

Avec l’octogone vous divisez votre espace en 9 secteurs qui contient sa propre énergie.

Vous devez disposer le carré sur le plan de votre maison. Mais moi je préfère pièce par pièce. En démarrant toujours par l’entrée.

Exemple : Vos finances sont au plus mal et il y a urgence. Après avoir étudié le Feng-Shui vous savez que le secteur de l’argent est sur votre carré magique le numéro 4, à l’arrière gauche. Donc vous allez nourrir ce secteur afin d’accroitre ou améliorer vos finances avec différents remèdes Feng-Shui. Les plus connus sont un aquarium, de la monnaie sur un tissu rouge ou encore une plante crassula ou une tirelire en bois.

Le mieux est de dessiner grossièrement une pièce en indiquant ce qui se trouve explicitement à chaque endroit. De dessiner le carré magique sur une feuille calque et de l’apposer sur votre plan.

NE PAS OUBLIER

Mais avant d’appliquer cet essai il ne faut rien négliger ni oublier. Oui parce que souvent on pense que le Feng-Shui est un remède miracle à tous vos soucis. Il est vrai qu’on se rend très vite compte de l’importance de notre environnement dès qu’on aborde le Feng-Shui. Donc tout ceci pour vous dire que sans « ménage psychologique » pas de remède possible. Mais j’en parlerai plus clairement dans mon prochain article, qui sera sans aucun doute le plus important de tous.

Lors du quatrième et dernier chapitre sur le Feng-Shui je vais aborder chaque aspect de votre vie en y apportant un remède. Je vais également vous offrir un octogone qui vous permettra de l’utiliser sur n’importe quelle pièce de votre maison. Suivra d’un concours ou le ou la gagnant(e) se verra offrir une étude complète de sa salle de séjour ainsi qu’une pochette surprise spéciale Feng-Shui. Pour cela vous devrez être abonné au blog et par commentaire me dire que vous participez au concours.

Avant tout je tiens encore une fois à rappeler que le Feng-Shui n’est pas le petit génie d’Aladin.

« Prie parce que tout dépend de Dieu et travaille parce que ça dépend de toi ».

A bientôt pour un nouvel article.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

TOUT SAVOIR SUR LE FENG-SHUI Chapitre II

Lors du précédent article nous avons abordé gentiment le Feng-Shui, j’espère de tout cœur que ça vous aura mis l’eau à la bouche.

Nous avons évoqué :

  • Ma rencontre avec le Feng-Shui
  • Ce qu’est le Feng-Shui
  • Son histoire
  • Le yin et le yang

Je sais très bien que vous êtes pressé de mettre en pratique le Feng-Shui, afin de commencer à bénéficier de ses bienfaits. Mais vous ne pouvez commencer la pratique sans connaître très bien la théorie. Nous allons donc entrer dans le vif du sujet un peu plus concrètement aujourd’hui.

Dans le précédent article nous avions évoqué l’importance de l’énergie, qui est l’essence même du Feng-Shui. Energie plus communément appelée « CHI ». Rappelez-vous ! je vous ai dit qu’en Feng-Shui on considère que toute chose aussi bien les êtres vivants, les objets, les plantes, les animaux, font partie d’un ensemble vivant qui circule et fait circuler une énergie vitale.

LES ECOLES DU FENG-SHUI

En Feng-Shui comme dans de nombreuses autres philosophies, religions ou encore pensées, il existe plusieurs écoles, plusieurs courants. Et c’est aussi le cas du Feng-Shui. Je vais vous parler brièvement des différentes écoles sans rentrer dans les détails. Parce que sinon il faudrait beaucoup plus d’un article.

Dans les différentes écoles on y trouve principalement 6 écoles.

L’école de la boussole (prise en compte du terrain avec l’aide d’une boussole).

L’école de la Forme (on s’aide avec l’identification des animaux mystiques, le phénix, le tigre, la tortue et le dragon. Chacun des animaux symbolisant un emplacement idéal pour la construction d’une maison).

L’école des Trois Portes, (apparu récemment en 1970 à New York, cette école répond à la superposition du carré magique sur un plan et ainsi déterminer les domaines d’une vie idéale. C’est le système le plus utilisé en Europe et d’ailleurs celui que j’utilise moi-même).

L’école des huit demeures, (ici on utilise votre date de naissance avec la lecture de la boussole. Ici sont déterminées les huit directions qui vous seront propices).

L’école de l’Etoile volante, (ici on utilise la boussole spéciale, appelée « luo pan », ainsi que l’astrologie et le carré magique.

L’école des huit directions, (utilisation primordiale du carré magique. Disposition de votre lit, votre cuisinière ou encore votre bureau. Ici on favorise l’amélioration en évitant l’accent sur le positif et le négatif).

LES CINQ ELEMENTS

Les cinq éléments en Feng-Shui sont différents, on parle ici du feu, de la terre, du métal, de l’eau et du bois. Bien que différents on considère en Feng-Shui que tout ce qu’on trouve dans l’univers est le fait d’une combinaison de ces cinq éléments.

Ces cinq éléments ont chacun une place qui leur est propre sur l’octogone (octogone que nous verrons plus tard). Très bien placés par rapport à votre domicile, ils ont le pouvoir d’apporter abondance et harmonie dans votre demeure.

Mais de la même façon qu’ils peuvent apporter harmonie et abondance lorsqu’ils sont bien placés, ils peuvent apporter tout son contraire lorsqu’ils sont mal placés. Et dans ce cas ils deviennent néfastes.

Voici le schéma des cinq éléments et de leurs interactions entre eux.

Chaque élément est une énergie qui a ses propres caractéristiques énergétiques. Elles s’accordent ou non avec les éléments du monde naturel, comme les couleurs, les formes ou encore les saisons.

LE BOIS (la croissance, l’abondance et la prospérité) Est représenté par la couleur verte. Il est utile pour apporter une énergie de croissance.

Remède : un ajout de bois dans votre secteur par rapport à l’octogone, vous apportera de l’espoir et de l’énergie. Le bois est symbolisé par les plantes, coupe en bois, bambou etc…

LE FEU (extension, la passion, l’intelligence) Il rayonne, virevolte, chaud. Dans la liste des énergies, le feu tient une place majeure, elle est liée à l’intensité que représente le feu. Le feu est associé à la couleur rouge, à l’été, au cœur.

Remède : Symbolisé par les bougies, la lumière, la chaleur d’une cheminée. Le feu vous apportera notoriété, reconnaissance et éclat en société.

LA TERRE (équilibre, amour, amitié) C’est la stabilité, la terre assure l’équilibre. Elle est liée à la saison des récoltes. Sa couleur est le jaune. Sur l’octogone, l’emplacement de la terre est au centre, celui de la santé.

Remède : Ajout de briques, carrelages, céramiques, apportera de meilleures relations humaines ainsi que dans le couple.

LE METAL (contraction, logique, créativité, aide extérieure) L’énergie métal est froide, elle est associée à la communication, au bruit. Elle correspond à la couleur blanche. Sur l’octogone, le métal est situé au niveau des enfants.

Remède : Métal aide à améliorer la communication, elle accroît la vitalité des enfants et l’aboutissement des projets. C’est le métal du bronze, de l’argent, du cuivre, de l’acier.

L’EAU (le calme, carrière, démarrage, déplacement) Sur l’octogone la place de l’eau se situe au niveau de la carrière. L’eau suggère de suivre le courant. L’eau c’est le calme, l’apaisement, la purification.

Remède : un ajout de fontaine, aquarium. C’est l’évolution de carrière.

LES 5 ANIMAUX PRESENTS EN FENG-SHUI

LE PHENIX qui s’étend en liberté.

LA TORTUE qui symboliquement vous protège par sa carapace.

LE TIGRE gardien qui avance avec vous.

LE DRAGON qui aide à de nouvelles occasions.

LE SERPENT censé être vous.

Je ne vous cache pas que je n’utilise jamais la symbolique des animaux dans ma pratique du Feng-Shui.

Voilà encore une partie accomplie du chapitre Feng-Shui. J’espère que l’étude est de plus en plus facile. N’hésitez pas à m’envoyer vos questions ou à me laisser des commentaires. Nous venons d’aborder des thèmes certes compliqués mais nécessaires.

Je sais que vous attendez avec impatience la pratique. Comment augmenter mes finances ? Comment trouver un nouveau travail ? Et pourquoi pas rencontrer l’âme sœur.

Avant tout je tiens à rappeler que le Feng-Shui n’est pas le petit génie d’Aladin. D’ailleurs pour clore cet article voici un proverbe Feng-Shui qui illustre bien ce que je viens de dire.

« Prie parce que tout dépend de Dieu et travaille parce que ça dépend de toi ».

A bientôt pour un nouvel article.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

TOUT SAVOIR SUR LE FENG-SHUI

Après avoir terminé le dossier sur les économies, je tenais absolument à ouvrir un nouveau chapitre qui a pour moi autant d’importance que la gestion financière. Savoir gérer son argent et faire des économies est très bien. Mais pour optimiser de façon pérenne nos nouvelles habitudes, il faut tenir compte de beaucoup de choses.

Je pense et ceci a toujours été le cas, que notre mode de vie, notre gestion de l’espace comme notre environnement, ont un impact crucial sur notre vie. Nous constatons de plus en plus de changement dans notre façon d’appréhender notre environnement.

Nous apprenons à réduire nos déchets, nous adoptons de nouvelles façons de nous nourrir et de faire nos courses. Nous achetons en vrac, limitons les achats de denrées vendues sous emballage plastique, éloignons de nous les nombreux conservateurs et agents chimiques. Tout ceci pour améliorer notre qualité de vie et pour préserver l’environnement.

C’est en cela que le Feng-Shui a une grande importance. Dans ce dossier je vais essayer de développer de manière concise et le plus facilement possible, un art de vivre millénaire. Vous comprenez qu’il est assez difficile de condenser une philosophie de vie datant de plus 4000 ans en à peine quelques lignes.

Je vais donc aborder le sujet du Feng-Shui en un dossier qui comprendra plusieurs articles dans l’apprentissage de cette discipline, pour finir avec des méthodes à mettre en place pour commencer le Feng-Shui. Je vous donnerai également ce que moi j’ai mis en place depuis plus de 20 ans.

Vous devez savoir que la pratique du Feng-Shui peut agir de façon très positive sur votre vie professionnelle, en optimisant votre façon de rechercher un emploi ou de changer votre orientation. Mais aussi votre bien-être sans oublier bien sûr vos relations et vos finances.

MA RENCONTRE AVEC LE FENG-SHUI

J’aime beaucoup lire, cela ne vous a pas échappé je pense. Dans ma quête de lecture, j’ai commencé à m’intéresser au Feng-Shui par pur hasard. Le hasard est tombé à point nommé. Je venais d’avoir mon deuxième enfant et j’avais besoin de mettre de l’ordre dans ma vie. Tant au niveau professionnel qu’environnemental et au niveau financier ce n’était pas la grande joie. J’avais un grand besoin de changement. En feuilletant un magazine, je suis tombée sur un article qui parlait du Feng-Shui.

J’ai tout de suite été captivée, mais avant je voulais m’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une entreprise douteuse ou une autre religion. La mienne me suffit amplement.

Au fil de l’article j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait plutôt d’un système de placement et d’organisation dans le respect de points cardinaux. Le Feng-Shui pointe du doigt l’extrême importance de notre environnement et de tout ce qui nous entoure.

Et je dois avouer que tout ce que j’ai mis en place à l’aide du Feng-Shui s’est avéré extrêmement positif. Mais alors vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point. Au point qu’aujourd’hui je l’utilise pour beaucoup de choses.

QU’EST-CE QUE LE FENG-SHUI ?

Littéralement parlant le terme Feng-shui est un terme qui est composé de deux mots chinois. « Feng » qui signifie « vent » et « Shui » qui veut dire « eau ». S’agissant ici de vent et d’eau, qui sont des éléments naturels qui circulent partout sur la terre. Ce sont des éléments primordiaux pour l’homme.

Pour comprendre c’est très simple « le vent » est le souffle de la vie sans lui nous cessons de vivre. Et l’eau est notre essence puisque notre corps est composé de 60% d’eau et que l’eau est l’élément indispensable à notre existence.

Le Feng-Shui considère que toute chose aussi bien les êtres vivants, les objets, les plantes, les animaux, font partie d’un ensemble vivant qui circule et fait circuler une énergie vitale.

C’est ce qu’on appelle « CHI » en Feng-Shui. C’est une charge d’énergie qui circule à travers tous ce qui existe.

Je vais vous donner plusieurs exemples concrets. On sait aujourd’hui que la disposition de notre lit à une influence sur notre sommeil, c’est du Feng-Shui. En outre, on sait que l’endroit où vous mettez vos plantes vertes à une incidence sur la croissance ou non, c’est du Feng-Shui.

Sans même vous en rendre compte, il y a des choses que vous faites chaque jour en lien avec le Feng-Shui. Comme la disposition naturelle de votre canapé, la couleur de vêtement dans laquelle vous vous sentez le mieux, ce bouquet de fleurs que vous venez d’acheter et qui vous mets en joie immédiatement.

Allons plus loin, la présence d’une personne près de vous peut soit vous apaisez ou au contraire vous mettre mal à l’aise. Et pourtant vous ne la connaissait ni d’Eve ni d’Adam cette personne, donc vous n’avez aucun préjugé et pourtant ça va ou peut-être pas. Vous entrez dans un lieu vous allez ressentir de facto une sensation « YIN » ou « YANG », soit une sensation de froideur ou une chaleur. Une pesanteur dans l’atmosphère ou pas.

En Feng-Shui le corps est considéré comme le « contenant » de cette énergie.

Aujourd’hui vous avez certainement entendu parler de « la loi de l’attraction », ce système de pensée qui permet d’attirer à vous tout ce que vous désirez juste par la simple pensée en influençant une énergie positive. Vous avez aussi eu vent « du minimalisme », ou comment dépouiller son espace vitale et notre environnement pour être mieux dans sa tête. Rien de nouveau à mon goût, c’est du Feng-Shui pur et dur.

Mais n’ayez crainte dans la poursuite de ce dossier je vais parler de tout ceci, en vous donnant des exemples précis que j’ai mis en place et qui se sont avérés très utiles et efficaces. Mais avant………

UN PEU D’HISTOIRE

Le Feng-Shui est une pratique ancestrale. A l’époque sa pratique permettait d’inclure la terre, la vie terrestre avec l’esprit. Durant cette époque la croyance voulait que les lieux où reposaient les défunts étaient scrupuleusement choisis en fonction des principes de l’énergie.

Ce qui promettait aux descendants des défunts une bonne destinée.

Mais le Feng-Shui allait bien au-delà. On l’utilisait pour les semences agricoles, les constructions. Et ainsi de grandes décisions étaient prises en fonction du Feng-Shui.

Il faut aussi savoir que la pratique du Feng-Sui fut réservée à la famille impériale et aux classes dirigeantes uniquement. Le Feng-Shui contribuait à aider ces familles aisées chinoises, à déterminer les choix les plus favorables dans de nombreux domaines, jusqu’aux déclarations de guerre ou alliances.

C’est au cours du XXème siècle que cette pratique, philosophie ou science s’est ouverte à tous et au-delà des frontières asiatiques.

On retrouve des systèmes identiques en Egypte, en Inde et au Japon.

LE YIN ET LE YANG

Ce sont des termes utilisés pour décrire les différentes formes de « CHI ». Rappelez-vous « le chi » est « l’énergie vitale qui circule » que l’on peut aussi appeler force vitale, souffle ou encore énergie cosmique.

Le chi « YIN » est le plus lent, le plus dispersé et le plus froid. Le chi « YANG » est plus rapide, plus condensé et plus chaud. On peut les comparer à un ciel ombragé ou ensoleillé. Ils sont complémentaires mais opposés.

C’est la représentation de la double nature des choses comme le bien et le mal. Le noir et le blanc, le clair et l’obscurité ou encore le positif et le négatif.

En attendant le prochain article je vous propose un petit exercice. Vous êtes plutôt YIN ou YANG ? N’hésitez pas à me laisser votre mail pour vous offrir votre thème.  Il vous suffit de répondre à un petit questionnaire. Et vous recevrez votre thème gratuitement qui vous servira pour la pratique finale du Feng-Shui.

Je vous dis à bientôt pour un nouvel article.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

CLEO DE 5 A 7

CLEO DE 5 à 7 est un film français réalisé par Agnès Varda née le 30 mai 1928 à Ixelles en Belgique. Elle a beaucoup de films à son actif comme Ulysse, Deux ans après ou encore Les plages d’Agnès. Agnès Varda est décédée le 29 mars 2019 à Paris.

CLEO DE 5 à 7 est sorti en salles en 1962, entièrement tourné à Paris. Dans le rôle de Cléo (Corinne Marchand), on y aperçoit bien sûr Michel Legrand  qui interprète Bob.

Nous sommes à Paris, le 21 juin 1961, c’est le premier jour de l’été. Le jour le plus long de l’année et c’est peu de le dire pour Cléo (Corinne Marchand). Cette jeune et jolie chanteuse qui attend impatiemment les résultats de ses examens médicaux.

Le film défile en plusieurs chapitres, comme les chapitres d’une vie. Celle de Cléo, chanteuse à succès. Jeune adulte gâtée et choyée par son entourage proche comme Angèle (Dominique Davray) sa gouvernante ou encore son amant furtif José (José Luis de Vilallonga) sans oublier ses musiciens Bob (Michel Legrand) et Maurice (Serge Korber).

LA CARTOMANCIENNE

Il est 17 h, Cléo se trouve chez Madame Irma, la cartomancienne. Elle souhaite se faire tirer les cartes. Inquiète pour son état de santé, elle cherche à se rassurer. Mais le présage est loin d’être de bon augure.

Elle tire 4 cartes, ces mêmes cartes dans lesquelles elle cherche un peu de réconfort, s’avèreront comme une mise à mort psychologique pour Cléo.

LE PENDU, c’est le changement, la souffrance.

LA FEMME, c’est la maladie (tiens donc)

LA RENCONTRE, un bonimenteur, très bavard

LA MAISON DIEU, le bouleversement, la maladie trop prise à cœur.

Dernière carte et non des moindres, LA MORT, Cléo s’écroule. Mme Irma tente d’expliquer que « mort » dans les cartes ne veut pas forcément dire mort dans la vie. Que c’est un changement, une nouvelle route.

CHAPITRE I : CLEO de 17h05 à 17h08

Elle quitte le cabinet de la cartomancienne. Elle descend les escaliers. Cléo est encore troublée par les dires de la voyante. S’arrête face à un miroir et s’offre cette petite phrase qui explique bien l’esprit de Cléo « malade certes, mais belle !».

CHAPITRE II : CLEO de 17h08 à 17h13

Elle rejoint Angèle sa gouvernante dans un café. Elle est inquiète et se met à pleurer à chaudes larmes. Angèle la raisonne et lui demande de ne pas en faire un drame et d’arrêter de tout exagérer. Elle prend un café.

« La vie donne raison à l’envie »

CHAPITRE III : CLEO de 17h13 à 17h18

On s’arrête chez un chapelier, un achat pansement pourquoi pas après tout. Cléo semble heureuse et détendue. Elle rit, elle s’amuse. Achète un chapeau noir et sort du magasin en compagnie d’Angèle.

Le nouveau chapeau noir

CHAPITRE IV : ANGELE de 17h18 à 17h25

Elles sautent dans un taxi pour rentrer à la maison. Elles plaisantent de la musique diffusée dans le taxi et des étudiants des beaux-arts qui défilent dans la rue.

Les deux femmes arrivent à l’appartement, Cléo se change et jette à terre tous ses vêtements. Ce n’est pas grave Angèle est là qui passe derrière elle pour ramasser les caprices de Madame. Cléo allume une cigarette, s’étire et s’allonge enfin sur son lit.

Cléo s’étire

CHAPITRE V : CLEO de 17h25 à 17h31

On sonne à la porte, c’est son amant José. Comme d’habitude il ne restera pas bien longtemps. Mais ce n’est rien tant que celui-ci continuera à la couvrir de cadeaux.

Et puis il y a Angèle toujours là pour rassurer.

« Qui croît savoir le pire, ne connaît pas le meilleur ». Angèle

CHAPITRE VI : BOB de 17h31 à 17h38

Les musiciens Bob et Arthur sont là pour les dernières répétitions. Ils essaient d’amuser et faire rire Cléo. Qui une fois l’amusement passé, s’agace de leurs comportements.

Cléo n’aime pas les chansons apportées aujourd’hui. Tout l’ennui. Mais Arthur, dit « Plumitif » parce qu’il est la plume, le parolier. Arrive à lui faire chanter une chanson, la chanson « SANS TOI ».

Cléo interprète cette magnifique chanson « sans toi »

CHAPITRE VII : CLEO 17h38 à 17h45

Cléo chante « sans toi ». Elle prend à bras le corps la chanson et les paroles. Elle est stressée, fatiguée, épuisée. En larmes après la chanson, elle critique les paroles trop noires, elle superpose la chanson à son état actuel. Les musiciens la trouvent capricieuse, elle les accuse d’alimenter ses caprices. Elle somme les musiciens de partir.

Elle décide de sortir, elle enfile une robe de circonstance, la couleur noire qui reflète son état d’esprit et ainsi colle au mieux à la chanson. Elle jette sa perruque comme pour se mettre à nu. Pose sur sa tête ce chapeau noir acheté plus tôt.

CHAPITRE VIII : QUELQUES AUTRES de 17h45 à 17h52

Elle ère dans les rues de Paris. S’arrête encore face à un miroir et n’oublie pas de se féliciter de ce beau visage. Les discussions et paroles des badauds sont exacerbées, elle pense que tout le monde ne voit qu’elle. Narcissisme ou la peur que la maladie ne se voit ?

CHAPITRE IX : DOROTHEE de 17h52 à 18h

Elle s’en va retrouver une amie, qui pose pour un atelier de sculpture. Cléo a besoin d’amitié, un grand besoin de se confier.

Une balade en voiture, on se rappelle le bon vieux temps, on rit, on plaisante. Et puis on parle de la maladie. Elle explique à Dorothée sa maladie. Elle n’oublie pas de se réjouir du fait que la maladie se trouve dans son ventre comme ça on ne la voit pas. Ce perpétuel souci d’image.

Elle ne cesse de dévisager les passants comme si avant l’annonce de sa supposée maladie, les personnes environnantes n’existaient pas. Comme pour découvrir qu’il n’y a pas que Cléo sur terre.

CHAPITRE X : RAOUL de 18h à 18h04

Elles s’arrêtent toutes les deux chez Raoul, projectionniste et petit ami de Dorothée. Elles visionnent un petit film et repartent.

CHAPITRE XI : CLEO de 18h04 à 18h12

Elles dévalent les escaliers. Dorothée fait tomber son porte-monnaie. Un miroir se brise. Cléo est effrayée et invoque le malheur et la mort. Tout est prétexte à superstition pour Cléo. Elle demande à son amie si elle est superstitieuse.

Dorothée : « non, mais j’ai peur de la peur des autres ».

Les amies se séparent. Cléo s’arrête dans un parc.

Elle descend les marches nonchalamment, fredonnant une chanson, esquissant quelques pas de danse. Comme quelqu’un d’heureux. Un homme l’aborde, il parle, qu’est-ce qu’il parle ! Ne serait-ce pas le bonimenteur annoncé par Madame Irma ?

CHAPITRE XII : ANTOINE de 18h12 à 18h15

Il s’appelle Antoine, il est calme, amusant, bavard et en permission (guerre d’Algérie).

Elle se sent bien avec lui, finalement les bavardages l’amusent, elle commence à se confier sur sa maladie. Mais Antoine tourne tout à la dérision et ça agace Cléo. Antoine propose à Cléo que plutôt que d’attendre l’appel de son médecin pourquoi ne pas aller ensemble chercher les résultats directement à l’hôpital.

Cléo accepte, ils prennent le bus jusqu’à l’hôpital. Mais le médecin semble parti. Cléo est hors d’elle. Elle qui attend depuis 2 jours.

Ils décident de s’asseoir sur un banc pour contempler le jardin. Elle demande à Antoine ses coordonnées. Une voiture passe, c’est le médecin. Le couperet tombe, c’est confirmé, Cléo est bel et bien malade. Le médecin lui donne rendez-vous pour le traitement et la rassure au passage.

Pourquoi se dit-elle ? Elle regarde Antoine, elle n’a plus peur et se trouve même heureuse.

CONCLUSION

J’aime beaucoup ce film pour son naturel. Le spectacle de Paris en fond est juste sublime. Regarder « CLEO DE 5 A 7 » en 2020 c’est se plonger dans le Paris des années 60.

Les images sont naturelles, les scènes exemptes de futilités en tous genres, et les acteurs ????? En fait le jeu d’acteur ressemble plus à un jeu de théâtre. Vraiment j’ai l’impression que le film est une pièce de théâtre, tant les scènes sont brèves et éloquentes. On n’a pas besoin d’en rajouter.

D’ailleurs ce serait une superbe idée de l’adapter en pièce de théâtre.

Cléo vit une attente douloureuse et stressante de résultats médicaux. Elle est tellement centrée sur elle-même qu’elle en oublie son entourage et le monde. La maladie lui rappelle que sans les autres nous ne sommes rien. Elle recherche de la compréhension, mais refuse les reproches. Elle veut des conseils mais rejette l’évidence. Et puis comme une chose en suspens, lors de l’annonce du médecin, Cléo n’a plus peur.

Parce que comme tout le monde l’être humain est tenu en haleine pour énormément de choses. Un examen scolaire, un entretien d’embauche, un rendez-vous donné ou un résultat médical.

Mais comme bon être humain qui se respecte, nous sommes pour la grande majorité fatalistes. Et bien que douloureuse ou heureuse, cette réponse tant attendue finalement n’est qu’une petite fenêtre sur nos peurs. Que la fatalité referme lentement.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

#LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL

UNE DEFINITION

Alors si je me réfère à la définition, « le développement personnel est l’ensemble de pratiques, appartenant à divers courants de PENSEES qui ont pour objectif l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation de talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves ».

Euh ! oui d’accord merci Wikipédia.

MON ENTREPRISE

Mais si je m’attarde sur la définition stricto sensu du mot « développement personnel », en extrayant tous les mots-clés, vous je ne sais pas ! mais moi je vois quelque chose qui m’est tout à fait familier. Une chose qui me parle et qui fait partie intégrante de chacun d’entre nous.

Donc reprenons la définition mais par mots-clés. Amélioration, connaissance, talent, potentiel, qualité de vie, réalisation de ses aspirations et de ses rêves.

Alors vous avez trouvé ? Non ? allez je vais vous aider : UNE ENTREPRISE voyons ! Reprenons chaque mot-clé avec une notion d’entreprise.

Je travaille au sein d’une entreprise qui a pour objectif en échange de mes connaissances, mes talents et mes potentiels, de m’offrir l’amélioration de ma vie personnelle, la réalisation de mes rêves et aspirations.

Et là ! oh surprise soit vous vous dites « et ben oui alors, c’est fou » ou bien « je n’ai rien compris, mon entreprise ne m’apporte en rien tout cela ».

Pour ceux et celles qui ont suivi le cheminement depuis le début, vous avez peut-être remarqué que j’ai mis en gras, majuscule un mot en particulier. Le mot le plus important : PENSEE

Eh oui « la pensée », son pouvoir incomparable qui manque à votre entreprise de développement personnel.

Si vous pensez que votre travail ne vous apporte en rien ce à quoi vous aspirez et bien, c’est là qu’intervient le développement personnel, il est grand temps de faire de vous votre propre entreprise. Gérez-vous comme un vrai boss.

LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Comme vous avez pu le voir sur la photo mise plus haut, le domaine du développement personnel regroupe plusieurs thèmes. Comme la confiance, le bonheur, la vie, mais surtout on parle ici de motivation, d’ambition, de pensée, de force, de combat.

Les uns ne vont pas sans les autres. Bien évidemment vous ne pouvez pas attendre une quelconque amélioration de votre vie si vous ne décidez pas à un moment donné utiliser votre pensée pour enclencher un virage à 360°.

« Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse ce que tu es, soi le maître et le sculpteur de toi-même ». Friedrich Nietzche

Levez-vous le matin pour faire fructifier votre entreprise pour que celle-ci (votre vie) vous apporte ce qu’une entreprise est censée vous apportez.

Et cela commence par mettre en pensées vos rêves, pour que ceux-ci deviennent réalité.

Dans ce blog je vais aborder plusieurs choses pouvant améliorer « votre entreprise ». Je vais parler de pensée positive, de bonheur, d’amour et d’amitié.

Mais avant tout je vais être franche avec vous je n’aime pas trop le terme « développement personnel ».

Dans « développement personnel », c’est la notion de développement qui me gêne. C’est comme penser que l’être humain n’est pas « assez développé » ou plutôt qu’il y a un gros manque.  L’être humain est un être développé, doté d’une intelligence extrêmement pointue. Nous avons des sentiments, des rêves, des désirs, des doutes et enfin des instincts qui nous sont propres et prouvent bien que nous sommes développés.

Ce qui se trouve au plus profond de notre être. Ce qui fait que tout va bien mais qu’il manque une petite chose mais pas forcément l’ensemble. Où le seul souci est qu’il manque le manuel d’utilisation.

Mon blog traite de l’accompagnement personnel parce que ça reste un domaine qui me passionne. Mais en cherchant plus loin dans mon blog vous verrez que je parle aussi d’actualités, de style de vie ou encore de mes nombreux coups de cœur.

Tous les autres domaines dont je parle ont pour moi une importance capitale. Parce que j’ai besoin d’explorer d’autres choses pour améliorer ma quête de mieux être.

Car pour profiter pleinement du « développement personnel » il faut aussi ne pas se centrer uniquement sur nous mais aussi sur notre environnement, aux gens qui nous entourent, à notre famille, amis etc…

On doit réapprendre à se faire confiance, à établir un emploi du temps, à apprendre à gérer un budget, à s’octroyer des moments de petits bonheurs.

Mais pour que votre projet se concrétise il va falloir quand même changer de petites choses, certaines habitudes. Vous avez vu je n’ai pas dit mauvaises habitudes.

Parce-que je pense que chacun a besoin d’une mauvaise habitude, que je visualise comme un espace spatio-temporel qui nous permet de nous échapper. Mais attention je ne parle pas ici de mauvaises habitudes qui dans un avenir immédiat vont mettre votre vie ou celle des autres en danger.

Voici les 10 choses à mettre en place, avant de démarrer une recherche plus approfondie en développement de soi.

LES 10 CHOSES A FAIRE POUR DEMARRER UN TRAVAIL SUR SOI

  1. Tenez un journal sur lequel vous noterez au fil de la journée les choses positives et négatives du jour.
  • N’hésitez jamais à demander conseil, je n’ai pas dit de dévoiler vos projets, mais juste de demander conseil. Puis faites un tri.
  • Mettez en pensée ce que vous souhaitez pour votre nouvelle vie ou juste pour améliorer celle d’aujourd’hui. Par exemple asseyez-vous, fermez les yeux et laissez faire votre esprit et votre imagination.
  • Apprenez à être organisé en tout. Les tâches même ingrates comme le ménage et le rangement sont importantes. Si votre maison est rangée il en sera de même de votre esprit.
  • Apprenez à dire non, il est important lorsque l’on décide de changer d’apprendre à dire « NON ». Devenez votre priorité. Même marié(e), avec enfants vous devez tout faire pour être en accord avec vous-même. Et comme on dit « si maman va bien, tout va bien ».
  • Récompensez-vous pour vos accomplissements. Bon il ne s’agit pas non plus d’acheter à chaque fois la dernière paire de Louboutin ou la dernière Rolex. Mais plutôt un petit plaisir.
  • Donnez de vous-même. On ne peut demander si on ne donne pas. Vous pouvez établir même une fois par semaine, une tâche gracieuse que vous ferez pour autrui. Ou encore mieux proposer votre aide à une association. Vous verrez le don de soi est extrêmement gratifiant.
  • Remercier, rendez grâce. Pour le ciel, le soleil, les amis, la famille. Où simplement parce que vous êtes vivant(e).
  • Ne vous dénigrez pas, en quoi êtes-vous moins bon(ne) que les autres ? qu’avez -vous de différent ? Certes il y aura toujours, plus beau, plus intelligent, plus talentueux que soit, c’est un fait et même une certitude. Mais dites-vous que vous soyez beau, intelligent, talentueux, riche. Nous avons tous la même destination à la fin. Et c’est ce qui reste de plus important. Tous égaux.
  1. Soyez heureux et n’oubliez pas « ne jamais envier la vie d’autrui au risque d’hériter de son destin ».

Dans cet article j’ai parlé d’une manière globale de ce que représente pour moi le développement personnel que je qualifie moi-même d’accompagnement personnel.

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de l’accompagnement personnel et des thèmes importants pour vous. Je vous dis à bientôt pour un nouvel article.

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

COCOONAVIRUS®1ERE SEMAINE DE DECONFINEMENT

Vendredi 15 mai 2020

LES DERNIERS CHIFFRES

Au 7 mai 2020, il y a 141346 cas confirmés de malades (622 de plus). 97844 personnes hospitalisées. Il y a 59605 retours à domicile après hospitalisation. 27425 personnes décédées. 2299 personnes en réanimation. 73334 cas de résidents en ESMS Etablissements sociaux et médico-sociaux.

PREMIERE SEMAINE DE DECONFINEMENT

Nous y sommes, nous voilà déconfiner, plus besoin d’attestation pour aller chercher le pain, plus besoin de montrer patte blanche. Et en plus ça n’a échappé à personne, le temps est avec nous.

Alors qu’allons-nous faire de cette semi-liberté ? Parce que oui nous ne sommes pas totalement en liberté, ce serait trop beau. La France est coupée en deux. Il y a la zone verte et la zone rouge. Et vous me direz ce qui nous différencie, et bien c’est simplement l’ouverture de parcs et jardins. Vous avez bien lu. Voici aujourd’hui le résultat de toutes ces semaines à attendre le « grand plan de déconfinement », tout ça pour nous dire que certains Ô combien chanceux vont pouvoir aller dans un parc. Et que les autres zut alors ! et bien il faudra attendre.

Si cela n’était pas si dramatique, nous ferions un film. D’ailleurs au passage certainement qu’on verra ce qui va arriver dans l’avenir sur nos écrans. Un gros blockbuster américain « THE CORONAVIRUS ».

CE QUE NOUS AVONS RETENU

Lorsque je vois ce qui se passe à Paris, j’ai tendance à être plutôt pessimiste et croyez-moi c’est un trait de caractère qui ne me représente pas du tout. On a vu depuis le début du déconfinement les gens s’agglutiner sur le bord du canal Saint-Martin, verre à la main, entre copains et amis. Une journée banale somme toute, pour tous ces gens, pour qui finalement le confinement ne les a pas trop traumatisés. Tant mieux pour eux, me direz-vous.

Oui mais, parce qu’il y a bien un mais, parce que je trouve que tout ceci réduit une certaine tranche de la population a pas grand-chose.

Si mes souvenirs sont bons, on a bien passé 8 semaines en confinement total, interdiction de sortir sans raison valable et prouvée. Ce virus a bien emporté des milliers de personnes aussi bien chez nous qu’à travers le monde, l’épuisement des équipes soignantes, des millions de personnes ont perdu et vont perdre leur travail, il y a eu des drames familiaux, l’instruction a bien été mise en suspens, la France est bien plus que surendettée.

Et là ! certaines personnes ont retenu que le moment où enfin il sera possible d’aller boire un verre. Alors dans tout ce que j’ai cité plus haut, on va trinquer à la santé de quoi ?

LES LENDEMAINS QUI DECHANTENT

C’est sur et certain, le réveil va être douloureux. Même si on évite la deuxième vague, même si le virus COVID-19 disparaît de la planète aussi rapidement qu’il est venu. Ce qui attend le pays n’est rien à côté du coronavirus.

D’un point de vue économique, ça va être catastrophique. L’état durant le confinement était en mode déblocage de fonds.

  • 11 milliards pour le chômage partiel.
  • Le report des charges sociales et fiscales va couter 35 milliards d’euros.
  • 6 milliards d’euros à la Santé publique pour le financement en urgence des masques, médicaments et autres respirateurs.
  • 1,5 milliards d’euros pour le fond de solidarité pour les petites entreprises et les indépendants.

Sans oublier que l’Etat a pris comme engagement de garantir environ 300 milliards d’euros de prêts accordés par les banques aux entreprises.

Et la liste est encore longue.

Les écarts vont encore se creuser et de façon brutale. Bien sûr que tout le monde va subir cette récession, de grandes entreprises comme les petites. Mais finalement et comme c’est toujours le cas, ce sont les couches de la population les plus précaires et les classes moyennes qui seront touchées.

Pourquoi ? Durant la période de confinement certains emplois habituellement occupés par des étudiants, des saisonniers vont disparaitre. Les emplois en intérim, les petits CDD, les petits boulots de service ou d’aide à domicile également.

Tous ces emplois sont perdus, les entreprises qui embauchaient n’auront plus la capacité de le faire après le confinement.

EST-CE QUE TU VIENS POUR LES VACANCES ?

Quoi de mieux que des vacances pour se changer les idées. C’est d’autant plus important vu la période terriblement anxiogène que nous venons de vivre.

Alors des vacances oui ! mais en France. Pour le moment on ne parle ni d’Europe ni des autres continents. Les pouvoirs publics espèrent que la grande majorité des français partira en vacances en France. Ainsi les français pourront au travers du choix imposé de leurs lieux de vacances, faire profiter l’économie du tourisme de cette manne financière. Le tourisme extrêmement touché par cette pandémie.

J’ai entendu ce matin une personne de l’OMS Organisation Mondiale de la Santé, dire qu’il est fort probable que ce virus COVID-19 ne partira jamais, mais qu’il deviendra endémique au même titre que le virus de la grippe ou de la gastro-entérite.

Alors oui chers compatriotes prenez des vacances, profitez de vos proches, partagez de bons repas, dites à vos proches que vous les aimez. Parce que plus que jamais nos jours sont incertains et ce coronavirus, nous a rappelé que notre vie est fragile. Même si nous le savions déjà c’est toujours très salvateur de s’en rappeler.

J’ai encore une fois été très contente de partager cette semaine avec vous. N’hésitez pas à mettre un commentaire. Je vous laisse avec ce magnifique passage de Marcus Malte :

« Rappelez-vous combien dans ces moments-là l’être aimé, quel qu’il soit, est exceptionnel. Il est le centre du monde et le monde tout entier et la justification de votre propre existence. Enfin une raison valable de vivre. C’est énorme. Merci. Il faut s’y accrocher. Rappelez-vous combien celui qui aime est peu de chose. Combien il est solitaire, solitaire, solitaire et fragile. Vulnérable. A tout instant il peut retourner au néant ». Garden of Love de Marcus Malte

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.

LES FEUX DE LA RAMPE « LIMELIGHT »

Sir Charles Spencer Chaplin est né le 16 avril 1889 à Londres. Plus fréquemment appelé Charlie Chaplin. Une enfance difficile marquée par la pauvreté, l’alcoolisme de son père et la maladie psychiatrique de sa mère.

Charlie Chaplin est un acteur, écrivain, réalisateur, musicien. A son actif de nombreux films comme « la ruée vers l’or », « le cirque », « les temps modernes » et encore beaucoup d’autres. Mais surtout celui qui est pour moi le plus beau des films de Charlie Chaplin « Limelight ». Les feux de la rampe.

Charles Chaplin s’est imposé dès le début de sa carrière en Charlot. Une patte mondialement connue. Il mourut un matin de Noël le 25 décembre 1977. Triste date.

Charlot

Les feux de la rampe « limelight », est un film réalisé et écrit par Charlie Chaplin en collaboration avec Robert Aldrich en 1952. Si vous avez l’occasion de regarder ce superbe film et je vous y invite vivement, vous reconnaîtrez certainement la mélodie qu’on entend souvent. Mélodie écrite et composée par Charlie Chaplin. Mondialement connue et reprise de nombreuses fois par de nombreux musiciens.

« L’éclat des feux de la rampe que doit quitter la vieillesse quand la jeunesse entre en scène. L’histoire d’une ballerine et d’un clown ». Charlie Chaplin

Nous sommes à Londres, une fin d’après-midi de l’été 1914. Calvero (rôle interprété par Charlie Chaplin) arrive tout titubant et imbibé d’alcool devant le porche de son domicile. Il essaie bien péniblement d’ouvrir la porte. Rien d’étonnant vu son état.

Une fois entré, il sent tout à coup une forte odeur de gaz, il s’approche de la porte de sa voisine et entre en force. Là ! gisant sur son lit, sa voisine est étendue un flacon à la main. Il la porte hors de la chambre, la pose au sol et court chercher le médecin. Il décide de prendre soin de la jeune fille avec l’aide du médecin.

Calvero est un ancien clown qui était très célèbre mais qui ne fait plus recette. Tombé aux oubliettes, seul l’alcool l’aide à surmonter sa situation. Malgré tout il continue à faire de petites représentations qui lui permettent à peine de payer son loyer. La jeune fille ouvre enfin les yeux et demande ce qu’elle fait ici. Elle s’en prend lourdement à Calvero et lui demande pourquoi ne pas l’avoir laissée mourir.

« Des milliers d’années pour former la conscience humaine et vous voulez tout effacer. Effacer le miracle de l’existence, ce qui compte le plus dans l’univers ». Dit Calvero

Après le repas du soir, il laisse son lit à la jeune fille et se couche sur le canapé. Il s’endort et comme chaque soir il rêve à de nouveaux spectacles, à une salle en ébullition, aux applaudissements, à la gloire perdue.

Mais le réveil est douloureux et Calvero prend de pleine face la dure réalité de sa vie actuelle, bien loin des strass et des paillettes de la scène. Tous deux réveillés, on fait connaissance. La jeune fille s’appelle Thereza Ambrose (rôle interprété par Claire Bloom), jeune danseuse de ballet au théâtre de l’Empire de Londres.

Calvero veut savoir pourquoi une jeune fille belle, danseuse en bonne santé et qui a tout pour elle veut absolument en finir avec la vie. Elle est malade, rhumatismes articulaires. Ah ! il se sent rassuré. Lui qui pensait qu’elle était une fille de rue tombée enceinte.

Non ! dit-elle gênée : « je suis malade, j’ai des rhumatismes articulaires, je suis pauvre, vous auriez-dû me laisser mourir. La vie est pleine de vanité, je la vois dans les fleurs, je l’entends dans la musique. La vie n’a aucun but, aucun sens ». Et Calvero, ce clown désargenté, ayant perdu sa notoriété et la reconnaissance du public, a pour elle que des phrases pleines d’espoir et de bienveillance.

« Pourquoi aurait-elle un sens ? La vie est un désir, pas un sens. Le désir est la base de toute vie. Donner un sens, c’est remplacer la chose par un mot ».

Vient l’heure du coucher, il s’endort et continue son rêve de gloire retrouvée. Mais cette fois-ci Thereza fait partie du rêve.

Son rêve en compagnie de Thereza.

A son réveil, il trouve Thereza en pleurs. Elle dit ne plus sentir ses jambes et d’être tombée en essayant de marcher. Comme depuis le début elle commence à se plaindre de tous les maux que la vie lui inflige. Hors de lui Calvero lui somme de se taire par ces mots :

– « Aimez la vie, appréciez-la comme elle est. Battez-vous ! ne renoncez pas ! Vous luttez contre vous-même en refusant tout espoir. Mais luttez donc pour le bonheur. Le bonheur existe ».

– « Lorsque j’étais enfant, je me plaignais à mon père de ne pas avoir de jouets. Et mon père répondit que le plus beau des jouets est là ! Il pointa son doigt sur la tête. Ici se trouve le secret du bonheur ».

Calvero et l’histoire de son père.

Un télégramme met un terme à la discussion. Peut-être une bonne nouvelle. C’est le cas. Il a rendez-vous dans un théâtre, mais on lui propose un spectacle à la condition de ne pas utiliser le nom « Calvero ». Pas le choix, il accepte. De retour chez lui, il croise le médecin qui lui confirme que Thereza n’a rien et que sa maladie est plus psychique que physique. Qu’elle a raté son suicide et donc elle a décidé de devenir infirme.

Calvero demande à Thereza de lui parler de sa famille. Il décide par cette demande d’entamer comme une psychanalyse pour essayer de la comprendre un peu plus. Elle explique que plus jeune elle s’est aperçue que sa sœur se prostituait pour subvenir à leurs besoins. Calvero ne tarde pas à comprendre que le refus de marcher de Thereza est associé dans son esprit à la honte. Puisque Thereza est devenue danseuse de ballet grâce à la prostitution de sa sœur.

– « Et vos amours ? », demande Calvero. Elle raconte avoir rencontré un homme. C’était juste un client. Il était musicien et elle travaillait en qualité de vendeuse dans une papeterie. Cet homme s’appelait Naville (rôle interprété par Sydney Chaplin, fils de Charlie Chaplin). Il achetait du papier à musique, elle avoua lui donner beaucoup plus de papier qu’il ne pouvait s’offrir et que bien souvent plus de monnaie aussi. C’est au passage la raison pour laquelle elle a été renvoyée.

Mais elle est certaine, elle ne pourra plus danser. Calvero hurle en lui disant que la vie est magnifique et qu’il faut se battre.

– « Vous vous complaisez dans la maladie et la mort. Il y a aussi inévitable que la mort, c’est la vie. Pensez à l’énergie de l’univers, qui déplace la terre, fait pousser les arbres. Cette même énergie est en vous ! si vous aviez le courage et la volonté de vous en servir ! ». Bonne nuit.

La nuit portant conseil, Thereza au matin décide de faire de l’exercice pour réapprendre à marcher avec l’aide de Calvero.

Elle continue les exercices et Calvero décroche un boulot au Middlesex. Après le spectacle catastrophique, il rentre chez lui. Il est déçu, fatigué, il pleure. Assis à sa table, il explique à Thereza que le spectacle était une catastrophe et que le public, pour la première fois de sa carrière, est sorti de la salle. Qu’il est bel et bien fini. Que le théâtre a mis fin à son contrat. La boucle est bouclée.

Et là ! il se passe quelque chose de tout à fait étrange. Les rôles sont inversés. Thereza qui a tenté de mettre fin à ses jours devient celle qui le soutient à son tour. Elle dit à Calvero qu’il ne doit pas abandonner, qu’il faut qu’il continue de se battre. Elle rappelle à Calvero ses paroles sur le renoncement.

Thereza et Calvero.

Et dans un élan fabuleux Thereza se lève et marche sans s’en rendre compte.

– « Calvero ! Calvero ! je marche, je marche ! ». Elle marche le monde est merveilleux.

Six mois plus tard, Thereza Ambrose remonte sur scène au Théâtre de l’Empire. Elle arrive à obtenir un rendez-vous pour Calvero. Thereza a une audition, Calvero l’accompagne. Au piano Naville qu’elle ne reconnaît pas. Elle danse, magnifiquement, majestueusement. Elle qui ne pouvait même pas poser un pied à terre.

Calvero est là, l’air triste et le regard dans le vide. On ne sait si c’est parce que pour la première fois il voit Thereza danser ou bien si c’est parce que celui qui fait passer l’audition ne l’a pas reconnu. Cet homme avec qui il a travaillé de nombreuses années. Thereza revient chercher Calvero qui attendait dans la salle. Elle est heureuse et vient de signer le contrat avec le théâtre. Elle avoue son amour à Calvero et lui demande de l’épouser. Mais cet amour, elle l’évoque en des termes qui font plus penser à de la reconnaissance qu’à de l’amour.

– « Vous m’avez accueillie, soignée, rendu l’espoir ».

La grande représentation se prépare avec Thereza dans le rôle principal. Il s’agit d’une « Arlequinade ». Calvero jouera un clown parmi d’autres. Naville sera au piano. Thereza est en coulisses, elle attend son tour. Quand tout d’un coup, le tract la paralyse à nouveau. Elle est clouée sur place, ne peut plus bouger. Calvero lui somme de se reprendre, il la gifle et la jette sur scène.

Thereza danse, elle est sublime, bercée par cette magnifique mélodie. Le spectacle fini elle se jette dans les bras de Calvero, elle n’a d’yeux que pour lui. Un diner de gala est organisé en l’honneur de la première représentation, Thereza cherche Calvero qui est parti au bar s’enivrer et ainsi décline le diner de gala.

Thereza rentre chez elle, et ce n’est autre que Naville le pianiste qui l’accompagne. Il ne cesse de lui clamer son amour mais Thereza reste insensible. Il va jusqu’à lui dire que ce qu’elle ressent pour Calvero n’est autre que de la pitié. Mais Thereza n’en démord pas, elle aime Calvero pour son âme, sa douceur et sa tristesse.

Thereza Ambrose est célèbre. Elle prie Calvero de l’épouser au plus vite. Mais pourquoi ? Ne serait-ce pas parce qu’elle a peur de ce qu’elle ressent vraiment pour Naville ? Mais Calvero refuse, il invoque son vieil âge et lui demande d’aller avec Naville et de lui laisser ce qui lui reste encore d’intact, sa dignité. Mais elle lui dit qu’elle ne veut pas vivre sans lui, que le monde lui fait peur, la vie, ses tourments, sa cruauté. Mais c’est peut-être parce qu’elle ne peut pas vivre sans lui.

Calvero s’enfuit et laisse l’appartement vide. Ainsi il pense qu’en quittant Thereza elle pourra enfin vivre son amour avec Naville. Thereza est malheureuse et se donne à corps perdu dans le travail. Elle fait le tour du monde avec son ballet.

Quant à Calvero, il rejoint un petit groupe d’amis et donne de petits spectacles de rue. Un jour alors qu’il faisait la manche, il entre dans un bar et aperçoit Naville. Il demande des nouvelles de Thereza mais ne souhaite pas qu’elle sache où il se trouve. Pas la peine, au détour d’une rue, Thereza aperçoit Calvero, court à sa rencontre et le supplie de revenir avec elle. Elle lui annonce que Monsieur Postant le directeur du théâtre, souhaite organiser un gala en son nom. Vous savez cet homme qui ne l’avait pas reconnu.

Après un refus catégorique qu’il juge comme pitié, il se rétracte et accepte à la condition de pouvoir proposer ses idées. Qui ne sont autres que les spectacles qu’il faisait dans ses rêves. Le gala est pour ce soir. Thereza ne cache pas son inquiétude face au talent de Calvero. Elle pense que s’il échoue ce soir ça le tuera.

Thereza inquiète

Il entre sur scène, il est épatant, ce dont il rêvait ces derniers temps est arrivé. Il est comme avant, applaudi, acclamé, adulé. La foule est en liesse. Mais lors du dernier acte, Calvero se sent mal. On l’installe en coulisses, on appelle le médecin, Calvero ne passera pas la nuit. Thereza accourt à son chevet, Calvero sourit, il est heureux et continu d’avoir des idées. Il souhaite regarder Thereza danser.

Calvero s’éteint, non pas sur scène mais dans les coulisses. Mais peu importe il meurt comme il a toujours voulu : « sous les feux de la rampe ».

MA CONCLUSION

Au-delà du talent exceptionnel de Sir Charles Spencer Chaplin alias Charlie Chaplin. Ce film regroupe pour moi tous les aspects du développement personnel. Tous les thèmes qu’il est possible d’aborder. L’amour, le renoncement, le sacrifice, la peur de vieillir, la puissance de l’esprit, l’espoir en la vie. Enfin la liste est extrêmement longue.

Mais avant tout je pense que Charlie Chaplin a voulu donner un message d’espoir. Œuvrer pour que chacun se batte pour ses rêves, qu’il ne faut pas renoncer et quel qu’en soient les obstacles. Que la vie même imparfaite, est une chose d’unique et qu’au même titre que la mort, elle est inévitable.

La forme de paralysie que rencontre Thereza Ambrose explique bien toutes les paralysies que l’on peut rencontrer dans la vie. Toutes les peurs que l’on s’inflige pour éviter de faire face. Parce qu’il est plus simple de dire que l’on ne peut pas.

Et c’est parce que nous aurons toujours quelque chose à prouver et que d’autres auront toujours quelque chose à dire. Qu’il faut se lancer et affronter nos peurs. Parfois, juste un petit pas suffit pour passer du projet à la réalisation.

J’espère que vous prendrez plaisir à lire ce résumé que moi j’en ai eu à l’écrire.

Je vous souhaite de demeurer à jamais « sous les feux de la rampe ».

Latifa pour FËLEZINE-HEUREUX-PRESAGES.COM

BLOG D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNEL ET STYLE DE VIE.